Anciens textes des calendriers

Vous avez raté les anciens calendriers de Lycéenne RPG ? Voici tous leurs textes récapitulés ici !

Accès direct : 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016

2009

Janvier

extu2.jpg

Enfin la fin des cours. Il fait un froid glacial - ça contraste par rapport aux classes surchauffées du lycée, je parie que la chaufferie était encore déréglée - et la neige vient à peine de finir de tomber. Mais je connais le meilleur moyen au monde pour me réchauffer. Un chocolat chaud ou un cappuccino, et une bonne discussion entre filles, il n’y a rien de mieux pour se donner chaud au cœur au milieu de ce froid ! Le temps de sortir mon téléphone portable et d’envoyer un SMS à quelques copines : “RDV o Kfé dla place ds 15 min, cho devant, c pr girls only !” Je ne sais pas si elles répondront toutes, mais il y aura forcément assez de monde pour une bonne causette autour d’une tasse !
(Milena)

Février

avly3_8.jpg

“Je ne t’accompagne pas, je sais qu’à ton âge, il est mal vu d’arriver accompagnée par son père ...”
Hitomi acquiesça doucement, mais au fond, elle n’était pas si sûre de sa réponse. Bien sûr, si son père l’accompagnait, beaucoup allaient montrer du doigt la “gamine qui ne peut rien faire sans son papa”. Mais elles avaient été si nombreuses à la traiter de gamine - surtout cette idiote de Harumi et sa bande de gyaru, qui avaient décrété qu’il fallait être bronzée comme Beyoncé et maquillée comme une voiture volée pour avoir l’air d’une femme - que cela ne l’atteignait plus guère. Et surtout, dans deux mois, son père allait partir travailler à l’étranger, et elle voulait être près de lui tant que c’était encore possible ...
(Milena)

Mars

zkarx4.jpg

Je me mis à la recherche de Juliet. Elle devait avoir oublié que nous devions préparer ensemble l’exposé de géographie. D’ailleurs, depuis un moment, j’avais l’impression qu’elle n’était plus elle-même. Qu’est-ce qui pouvait bien la distraire à ce point ?
Lorsque je la retrouvai à l'entrée du vestiaire des garçons, elle serrait dans ses mains un foulard jaune, et me dit en me regardant à peine :
“Jenny, tu as vu ça ? Chris m’a donné son bandana ... C’est le plus beau jour de ma vie !”
OK, fausse alerte. Juliet était tout simplement amoureuse. En fait, je ne le savais pas encore, mais c’était le début des vrais ennuis ...
(Milena)

Avril

avly3_15.jpg

J’ai un peu honte quand je revois cette photo. Elle date de septembre dernier, quand je suis arrivée à Queen Mary’s School. À ce moment-là, j’étais intimidée et sur le point de pleurer, il faut dire que c’était la première fois que je me retrouvais aussi loin de ma famille ! Depuis, je me suis fait des amies, de très bonnes amies toujours prêtes à m’aider et à délirer avec moi ! Je pense qu’au moment où je ressemblais encore à cette photo, elles ont bien ri en me voyant. Mais elles n’ont pas cherché à en profiter comme je le craignais ; au contraire, tout le monde a tout fait pour que je me sente bien ici. À tel point que si je devais quitter l’école maintenant, c’est sûrement l’idée de retourner à la maison qui me ferait pleurer ... C’est vraiment le monde à l'envers.
(Milena)

Intermédiaire 1

zkarx10.jpg

- Mais arrête donc de pleurer comme ça, de quoi t’as l’air ?
- Elle a raison, il n’y a aucune raison. Gagner la compétition sportive de l’école n’était pas facile cette année, c’est un vrai miracle : les autres étaient bien meilleures que nous. Et personne, de ce fait, n’aurait parié quoi que ce soit sur notre équipe avant la course de relais. Et surtout avant ... que le petit ami de la chef de l’équipe adverse la plus performante ne t’offre ce bouquet devant tout le stade. Alors ...
- Alors maintenant il va falloir que tu nous dises ce qu’il y a entre vous, car non seulement ça a coupé les jambes de nos adversaires mais cela t’a semble-t-il donné des ailes : tu n’as jamais couru aussi vite ! On t’en remercie, seulement, il va falloir tout nous dire : que s’est-il passé entre vous ? Mais arrête de pleurer comme ça ! Bon d’accord, on n’a pas encore le trophée, l’autre fille est vraiment furieuse et sa jalousie la rend pénible : elle a déposé une réclamation qui nous empêche d’avoir reçu la coupe aujourd’hui mais notre victoire ne fait aucun doute. Mais c’est secondaire pour toi de toute manière puisque tu as gagné une course prestigieuse et en plus, un nouveau petit ami ! Et nous on est tes amies, alors on veut tout savoir ! RACONTE
(Kadnax)

Mai

35.jpg

La décision de nos parents est tombée. Anna va changer d’école. Selon eux, c’est pour qu’elle puisse étudier dans une école qui correspond à son niveau supérieur au mien. Mais je ne suis pas dupe : je sais qu’ils ont écouté le psychologue scolaire, qui leur a raconté ces horreurs sur le fait que deux sœurs jumelles vivant trop longtemps ensemble risquent de finir par se comporter comme une seule entité. Foutaises ! Anna est ma sœur, c’est normal que nous partagions tout ! Quand elle m’a annoncé la nouvelle, elle pleurait elle aussi. Elle m’a donné son rosaire en argent pour que je ne l’oublie pas quand elle sera en pension dans une autre ville. Tu n’as pas à t’en faire, Anna, comment pourrais-je oublier mon unique sœur ?
(Milena)

Juin

hgy01.jpg

... deux ou trois fois. J'avoue que ça commence à devenir gênant. Depuis qu'elle sait que je suis l'auteur de ces dessins (ils sont SI réussis ??) elle ne me quitte plus d'une semelle. Elle pousse un peu loin l'idolâtrie mais comment lui faire comprendre ? Je ne veux pas la repousser durement (et puis c'est ma première fan !) mais les bruits qui commencent à courir à notre sujet sont des plus déplaisants.
Je devrais lui parler demain. En tout cas avant qu'elle se mette en tête de créer un fan-club dans l'école ! Je ne me suis toujours pas remise de hier. Quand je l'ai vue distribuer des tracts j'ai su que ...
(Chris)

Juillet

pict4.gif.jpeg

Je ne sais plus quoi faire. Quand la sonnerie marquant la fin du dernier cours de l’année a retenti, tout le monde était content. Moi, la seule, je suis triste que ça se termine. Parce que comme une idiote, je n’ai pas osé déclarer ma flamme à Anthony pendant toute l’année que nous avons passée ensemble, et que cet été, il va déménager à l’autre bout du pays. Et comme par hasard, Maria, qui n’a pas arrêté de lui tourner autour, déménage dans la même ville que lui. Comme je la hais, cette fille qui passe son temps à exhiber ses bijoux Gucci et à essayer d’accaparer celui que j’aime. Mais en même temps, j’ai honte de ne pas être aussi jolie et élégante qu’elle. Au moins, elle, on la regarde, et moi ... En sortant des cours, j’ai été obligée de me cacher dans un couloir désert pour pleurer. Personne ne m’a vue, personne même n’a remarqué ma disparition ... Même pas Anthony ...
(Milena)

Août

avly6_13.jpg

Cher journal, le jour J est arrivé ! Je quitte enfin la propriété des Montgueyrac après deux longs mois d’ennui. Tante est gentille et son mari, bien que peu affable, s’est bien comporté avec moi. Mais aucune amie à voir pendant tout ce temps... Je suis pressée de prendre le vapeur de 16h52 pour aller en ville. Mon nouveau lycée m’attend dès demain et il faut que je sois installée d’ici là. J’espère que la chambre louée par ma tante n'est pas trop petite. Oh et puis il faut que je trouve un uniforme plus passe-partout. Je vais être la risée de l’école avec cet accoutrement bourgeois !
(Chris)

Intermédiaire 2

- Non mais qu’est-ce que c’est que ce temps ? Je suis sûre que la météo n’avait pas prévu une telle pluie : mes habits sont trempés, impossible de se pointer à l’école dans cet état. Je suis totalement “imbibée” d’eau.
- Voilà Akiko qui arrive, elle a l’air encore plus trempée que nous, voire “imbibée” comme tu dis. Je me demande ce qui la fait rire autant. Remarque, elle est peut-être réellement “imbibée” mais d’une autre manière ... À moins que ce soit le fait d’avoir un examen de maths ce matin : elle a les meilleures notes de la classe, je suis sûre que les sourires mielleux qu’elle fait au prof de maths ne sont pas étrangers à ses résultats scolaires. Et va savoir ce qu’il se passe entre eux une fois que nous avons le dos tourné ?
- Toi, tu es jalouse de son succès à tout point de vue. En fait, je sais ce qui la met en joie : elle a un uniforme de rechange à l’école, elle n’aura qu’à se changer rapidement en arrivant. Elle s’en fiche d’être trempée, toutes les filles vont faire sensation en arrivant au lycée sauf elle : les garçons vont se croire à une soirée T-shirt mouillés !
- Justement, il est hors de question de me taper une telle honte, tant pis pour l’exam de maths, je retourne chez moi !
- Ah Ah Ah !
- Pourquoi ça te fait rire ?
- Moi, je pense que tu devrais venir quand même. Tu sais ... Akiko ... si elle pense se changer à l’école ... elle va avoir une sacrée surprise : je ne l’ai jamais appréciée : non seulement elle plaît un peu trop à tous les garçons que j’apprécie, mais en plus elle est vraiment trop bonne en maths, elle fiche la honte à toute la classe avec ses notes hors du commun, aussi, j’ai pensé qu’elle avait besoin d’une bonne leçon : son uniforme de rechange, je l’ai “transformé” à ma façon ... Je t’assure que tu devrais venir quand même ... Même si toi aussi tu es tout juste bonne à être “essorée”, tu ne regretteras pas ta journée ... Je peux te garantir que nous allons effacer ce sourire béat de son visage !
(Kadnax)

Septembre

fvy1.jpg

... me stresse vraiment ! En tant que nouvelle déléguée de classe il va falloir que je pense à tout. Je me demande si j’ai bien fait d’accepter cette charge en plus des cours et du solfège ... Mes parents sont fiers et Mrs Bloomindale m’a dit être ravie que le choix de la classe se soit porté sur moi. “Tu as beau être la plus jeune, tu es de loin la plus dégourdie !” Je ne partage pas vraiment cet avis ... Rien qu’aujourd’hui j’ai oublié d’effacer le tableau après l’heure de mathématiques. Mr Abery qui donnait cours juste après a dû le faire lui-même. Rien que d'y penser je deviens toute rouge ...
(Chris)

Octobre

34.jpg

Enfin samedi, je vais pouvoir dormir au moins une heure de plus ! Je sais que ce n’est pas parce que je suis en week-end que je n’ai rien à faire : ma mère va vouloir que je l’aide à faire le ménage, et bien sûr, il y a mes devoirs, dont cette satanée dissertation de philosophie “L’art a-t-il pour fonction d’être beau ?” Qu’est-ce que j’en sais, moi, je n’y connais rien en art ... Hier, Sarah m’a proposé qu’on aille toutes les deux au musée cet après-midi pour trouver de l’inspiration, mais je ne sais pas si j’aurai le courage de sortir de chez moi ...
(Milena)

Novembre

taff05.png

... pas si mal. D’ailleurs Susan était d’accord avec moi ce qui est plutôt rare.
Nous sommes rentrées ensemble de l’école aujourd’hui. Ça me faisait une excuse pour pousser la Grise plutôt que de pédaler dessus. Ça me changera ! Je n’en peux plus des vieux pavés descellés de l'avenue Foch. Depuis que l’effort de guerre a mis entre parenthèses tous les travaux publics, rouler en vélo devient un vrai calvaire. Ceci dit je n’aurais jamais pensé que le bruit incessant des rues me manquerait à ce point ! J’en viens presque à apprécier l'animation de mon vieux lycée pour filles de Mont-Galet. Sans doute que ...
(Chris)

Décembre

aret2.jpg

“Cette fête de Noël va réunir la crème de la société chez nous. Fais-nous honneur, Elisa, tiens-toi bien.”
Tiens-toi bien, Elisa. Ne ris pas en public, Elisa. Récite ton couplet et fais-toi oublier ensuite, Elisa ... J’ai l’impression d’être une poupée qu’on aurait douée de la parole. Quand je suis allée à l’institut de jeunes filles, j’ai vraiment cru que j’allais m’instruire. Eh bien non. J’y passe mon temps à entendre seriner des leçons de morale sur les vilains messieurs, ou la vie exemplaire de Marie-Thérèse d’Autriche ... Pourquoi ne puis-je pas étudier comme mes frères les sciences, la chimie ? “Trop salissant et trop difficile pour une jeune fille !” Est-ce qu’ils n’ont pas plutôt peur que je me révèle meilleure que les garçons ?
(Milena)

2010

Intro 1

playstation.jpg

Au départ, on s’était donné rendez-vous chez moi pour travailler ensemble tout à fait sérieusement sur un exposé. Mais après quelques temps de recherches sur internet, je me suis alors rappelé que mes amies n’avaient pas encore pu tester ma nouvelle console. Et voilà comment notre exposé a été bâclé en quelques minutes en recopiant un texte trouvé sur le net pour pouvoir nous consacrer à des parties de folie. Et mes amies sont de vraies furies lorsqu’elles ont les manettes en main : j’ai bien cru qu’elles allaient casser tout mon matos !
(Kadnax)

Intro 2

bicycle.jpg

J’ai décroché un job de serveuse dans un salon de thé qui vient d’ouvrir. Je me change à l’école et m’y rends en vélo après les cours. Hier, cette imbécile de Jennifer s’est pointée au salon de thé avec toutes ses copines pour vérifier si c’était bien vrai que j’y faisais “la boniche” déguisée en “poupée” comme elle dit. Elle n’a pas arrêté de râler sur le service ou de s’esclaffer bruyamment avec ses amies. En tout cas, j’aurai bientôt assez d’argent pour pouvoir enfin m’acheter des fringues aussi classes qu’elle et cette fille à papa n’aura plus qu’à bien se tenir.
(Kadnax)

Janvier

hkz05.jpg

Allez viens, Harry, on y va ! De quoi as-tu peur ? L'autre jour, tu me disais que tu cherchais une petite amie, et moi j’ai des tas d’amies célibataires et je suis d’accord pour te les présenter maintenant ! Alors qu’est-ce qui te retient ? Ne t’en fais pas pour tes lunettes, c’est très à la mode en ce moment, et tu pourras dire que tu es Harry Potter ! Elles vont rire, et les filles adorent qu’on les fasse rire, surtout mes amies ! Allons, tu ne vas pas me dire maintenant que tu es trop timide pour parler aux filles !...
(Milena)

Février

100.jpg

Je ne suis pas comme elles. Je n’ai jamais collé à la compétition du lycée. Qui a la meilleure note ? Qui est la plus à la mode ? Qui est la plus célèbre ? Qui a le plus beau petit ami ? Qui sort le plus ? Qui se fait le plus remarquer ?... Personne ne me remarque. Et pourtant, si je n’étais pas là, elles ne seraient probablement plus aussi insouciantes. Je n'ai pas le droit d’être une adolescente du 21ème siècle, parce que je dois nettoyer le monde de votre présence. Et maintenant ... mourrez ... démons ...
(Guillaume Pradet)

Mars

Quel temps pourri ! On a oublié nos parapluies toutes les deux en plus, on a l’air malignes avec nos sacs sur la tête ! Il ne reste plus qu’à courir, pour rester le moins longtemps possible sous l’eau avant d’arriver à l’abri dans l’école. J’imagine déjà les remarques qu’on va nous faire sur nos vêtements imbibés d’eau. Et je ne sais pas qui est la plus à plaindre : ma sœur qui est plate comme une crêpe et à qui on va forcément le lui faire remarquer, ou moi qui vais devoir supporter les regards de tous les garçons sur mes gros seins ?
(Milena)

Intermédiaire 1

“Qu’est-ce que ça veut dire, ça ? Qu’est-ce que ça fiche dans ta chambre ?”
Avec sa délicatesse habituelle, mon père me jeta les livres en plein visage, l’un d’entre eux me faisant immédiatement une belle bosse sur le front.
“Tu t’es encore acheté ces trucs ! Je te l’ai pourtant interdit !
- Mais papa ...
- Tais-toi ! J’espère que tu n’es pas fière de ce que tu as fait !”
Mon père, pour une raison que j’ignorais, était littéralement obsédé par les mangas, et m’avait rigoureusement interdit d’en lire. Mais moi, j’adorais ça. Tous les jours à l’école, il y avait toujours l’une ou l’autre de mes amies qui en avait dans son sac et qui ne refusait pas de nous les montrer, et à chaque fois, c’était un vrai moment de joie. Mais cela ne me suffisait pas, je voulais en lire des nouveaux, et malgré l’interdiction de mon père, j’étais allée plusieurs fois chez le marchand de journaux pour acheter les dernières parutions. Je les avais soigneusement cachées sous mon lit, et j’avais cru qu’il ne les trouverait pas ... Mais il les avait trouvées.
“Belle manière de gaspiller ton argent de poche ! Puisqu’il ne te sert qu’à ça, j’arrête de t’en donner au moins jusqu’à l’année prochaine ! Quant à ces horreurs, je vais les brûler vite fait !”
Je n’osai pas bouger quand il ramassa les livres. Mais pourquoi parlait-il d’horreurs ? C’étaient des mangas tous publics ...
(Milena)

Avril

azzx4.jpg

C’est incroyable comme Laura peut être belle. Sa beauté n’est pas tape-à-l’œil comme certaines, mais quand, comme maintenant, un rayon de soleil éclaire son sourire, elle ressemble vraiment à un ange. Et quelle élégance ! Même l’uniforme ringard de l'école a l’air bien sur elle. Elle n’a pas besoin, comme moi, d’essayer de le cacher sous des tonnes d’accessoires ! Je me demande si elle sait qu’on l’envie. Tout lui semble tellement naturel, tellement facile qu’elle ne doit même pas se rendre compte à quel point elle est exceptionnelle ... En tout cas, elle ne s’en vante jamais.
(Milena)

Mai

96.jpg

“Butterfly, Butterfly, Butterfly ...” Au fur et à mesure que je prononçais ces mots, la magie m’envahissait davantage. Trois jours auparavant, je n’imaginais pas avoir des pouvoirs magiques, et à présent, c’était facile, naturel, évident ... Tellement évident que j’en oubliais presque que je faisais cela pour aider mes camarades à vaincre les démons, pas seulement pour la beauté du geste. Je devais me forcer à me concentrer sur mon objectif, avant d’envoyer une nouvelle salve de papillons venimeux à mes adversaires.
(Milena)

Juin

Le cours était d’un ennui mortel. Je n’arrivais même pas à écouter le prof, je jouais avec mon stylo quand je n’étais pas carrément en train de faire des petits dessins sur mon cahier. Quand est-ce que ça allait enfin s’arrêter ? J’avais hâte de retrouver mes amis pour sortir. Nous avions prévu une grande virée shopping et l’achat de places pour le prochain concert de Robbie Williams. Évidemment, il était difficile, même pour le meilleur prof du monde, de rendre son cours intéressant dans ce genre de circonstances ...
(Milena)

Intermédiaire 2

Alors que nous étions sous le point de sceller le sort, je vis Asami rougir et hésiter. J’avais bien vu depuis quelque temps qu’elle avait du mal à accepter ses pouvoirs. Comment pouvait-on lui en vouloir, quelle jeune fille normale pouvait accepter sans broncher d’utiliser des pouvoirs magiques pour combattre les forces du mal ? Moi-même, il m’avait fallu du temps pour que ma raison accepte la réalité de ces pouvoirs ...
“Allons, Asami, lui dis-je en souriant pour la rassurer, je suis là, ça ne peut pas rater ! Une fois que nous aurons scellé ces pouvoirs maléfiques, nous n’aurons plus jamais à combattre qui que ce soit. C’est la dernière chose que je te demande !”
Elle parvint alors à sourire elle aussi. “Minako, l’intello qui garde la tête froide en toutes circonstances ... Sans toi, je crois que je serais déjà devenue folle ! Allons-y !”
Je croisai alors mes doigts avec les siens et récitai la formule que la prêtresse nous avait apprise.
“Tsuki no Mahô
Pouvoir de la Lune
Scelle le maléfice
Délivre-nous de la haine!”

Comme la prêtresse nous l’avait prédit, une douce lumière blanche, pareille à celle de la pleine lune qui brillait dans le ciel, se mit à jaillir entre nos mains, sur le point d’envelopper la pierre du mal pour sceller à jamais son sortilège maléfique ...
(Milena)

Juillet

75.jpg

Je ne rêve que de lui... Mais acceptera-t-il ma toile ? Comprendra-t-il le message que j’aimerais lui envoyer en la lui offrant ? Je sais que sa première passion, c’est la mer, la plongée sous-marine. Je donnerais n’importe quoi pour être au moins la seconde.... Quand il a proposé de faire de l’initiation à la plongée aux filles de la classe, il ne m’a même pas regardée lorsque je me suis déclarée candidate. Il a préféré cette pimbêche de Priscilla et sa bande de bimbos décolorées. Si ça se trouve, elles ne savent même pas nager. Proposer au club peinture du lycée de faire une expo sur le thème de la mer était une manière de l’attirer, de l’approcher à nouveau. J’espère qu’il viendra.
(Kadnax)

Août

J’étais en train de lire quand j’ai senti qu’on s’approchait de moi. Au début, j'ai tenté d’ignorer. Les seules fois où on s’intéressait à moi, c’était pour me traiter d’intello ou pour se moquer de mes lunettes, de mes grands pieds, ou de ma coiffure soi-disant ringarde. J’ai donc décidé de ne pas réagir en espérant que l’autre se lasserait, mais j’ai entendu alors :
“C’est dommage qu’une fille aussi jolie que toi passe toutes les pauses à lire toute seule sur ce banc ...”
(Milena)

Septembre

azzx2.gif.jpeg

Début de journée difficile, j’étais en retard et c’était moi qui avais tous les documents pour notre exposé ! Je décidai de courir un peu, en essayant d’éviter les profs ou les surveillants, et encore plus les distraits vissés à leurs téléphones portables et autres consoles ... Et bien sûr, il y en eut un que je ne pus pas éviter, je lui rentrai dedans. Le temps de ramasser mes encombrants documents et de lui reprocher d’être dans mon chemin, je me tournai vers lui ... Incroyable. Comment avais-je pu ne pas remarquer un garçon aussi beau plus tôt ?...
(Milena)

Intermédiaire 3

“Pouvez-vous répéter ?... Je n’ai pas bien compris ...”
En fait, j’espérais ne pas avoir compris ... Mais au fond, je savais que je n’avais que trop bien compris ce que l’on venait de me dire ...
“Charlotte ? L’hôpital de la Miséricorde ?... Un accident ?...”
Je tombai à genoux, mes jambes ne pouvaient plus me porter. Un accident ? J’avais tellement de mal à le réaliser ... Une demi-heure plus tôt, presque un instant à mes yeux, ma sœur Charlotte sortait de la salle d’étude, en pleine forme et le visage rayonnant de bonheur. Elle allait retrouver son nouveau petit ami, et moi, n’ayant pas envie de tenir le crachoir, j’avais annoncé mon intention de rester un peu à l’étude pour terminer mes devoirs.
“Tu es trop sérieuse, Elise, ça finira par te perdre ...” m’avait-elle dit en tirant la langue.
Je n’entendais plus vraiment l’infirmière me raconter comment elle avait retrouvé le portable de Charlotte et m’avait appelée en voyant mon numéro en deuxième position derrière celui de son petit ami. En cet instant, je me sentais terriblement coupable. Nous n’étions pas censées quitter l’enceinte du lycée sans autorisation, mais devant l’enthousiasme et l’impatience de Charlotte, j’avais laissé courir en promettant d’inventer une excuse bidon pour les surveillants trop curieux. Si seulement j’avais su ce qui allait se passer, je l’aurais retenue de toutes mes forces, quitte à l’assommer ... Quitte à ce qu’elle ne me pardonne jamais, ça aurait mieux valu que de la savoir à l’hôpital dans le coma ...
(Milena)

Octobre

aawx5.jpg

Le soleil rasant piquait mes yeux et ceux de Sarah, mais même en ce moment, j’étais heureuse d'être au lycée Henriette d’Angleterre. Ma famille devenait de plus en plus étouffante ces derniers temps, il fallait toujours supporter telle ou telle vieille tante se plaignant de mes mauvaises manières ... Mais au fond, c'est grâce à celles-là que je suis ici, et c’est loin d’être le bagne qu’on m’a décrit. Bien sûr, les institutrices sont sévères et sont toujours sur notre dos, mais cela m’a permis de rencontrer Sarah et beaucoup d’autres amies ! J'espère que nous ne nous perdrons pas de vue en quittant le pensionnat ...
(Milena)

Novembre

ytu2.jpg

En voyant ces deux filles se promener dans la rue en discutant, je me suis rappelé l’époque où tous les jours à la sortie de l’école, je me promenais avec Rika. Nous passions souvent par le parc, avant de rentrer dans nos maisons qui étaient dans le même quartier. Nous nous arrêtions presque toujours dans un coin du parc, ou dans l’entrée de chez moi ou de chez elle les jours de pluie, pour improviser un jeu, lire les potins dans les magazines, ou tout simplement discuter de tout et de rien. Mais j’étais dans la classe supérieure, je suis partie à la fac dans une autre ville en laissant Rika à sa dernière année de lycée. Quand je suis revenue ici, j'ai appris que Rika avait déménagé, et je ne sais pas où elle est à présent ...
(Milena, d'après Paul van Wassenhoven)

Décembre

guitare.jpg

J’avais toujours voulu posséder un véritable instrument de musique afin de pouvoir composer et jouer mes propres morceaux. Mais mes parents gagnent tout juste de quoi vivre et je n’ai pas d’argent. Aussi, cette idée n’était qu’un rêve. Jusqu’à hier : le jour de mon anniversaire, j’ai trouvé en revenant du lycée un paquet à mon nom sur le palier avec ce mot : “Le talent mérite d’être exercé. À bientôt ...” Toutes les personnes que je connais m’ont juré n’y être pour rien. Est-ce une erreur ? Est-ce une farce ? Je ne pense pas. Mais dans ce cas, qui dois-je donc remercier ?
(Kadnax)

Final

storm.jpg

J’aime l’orage. Depuis toujours. Les lueurs des éclairs sont les phénomènes naturels que je préfère. Un pur délice. La puissance de chaque impact de foudre me fait vibrer. J’ai grandi dans cet orphelinat et mes seuls moments de bonheur étaient les nuits d’orage. Alors que mes camarades se réfugiaient terrifiées sous leurs couvertures, je ressentais alors une plénitude infinie et le besoin de sortir de ma chambre pour arpenter les couloirs. Je me sentais comme attirée par quelque chose d’indéfinissable. Et c’est ainsi qu’un jour de tempête, je le vis : alors que les éléments se déchaînaient à l’extérieur et que je contemplais avec un plaisir infini les gouttes de pluie s’écrasant sur les carreaux de la fenêtre, une ombre est apparue dans le parc, juste à la lisière de la forêt. C’était un chevalier ... Il était vêtu d’une armure étincelante et portait un petit animal sur son épaule. Il a regardé dans ma direction et nos regards se sont croisés. J’ai alors su que mon destin serait à jamais lié à lui. Je n’en ai jamais parlé à personne, j’avais peur que l’on me prenne pour une folle, mais aujourd’hui je sais qu’il viendra à nouveau et que cette fois-ci, je partirai avec lui ...
(Kadnax)

2011

Janvier

guitare_retard.jpg

C’est pas vrai mais c’est pas vrai. Pourquoi ce fichu métro est-il resté bloqué entre deux stations? Pourquoi aujourd’hui? C’était le jour parfait pour jouer quelques morceaux dans le groupe de Marco, comme cette pimbêche d’Amélie et ses deux amies qui l’accaparent tout le temps sont parties au ski. Ça fait un mois qu’elles en parlent et ça fait un mois que j’y pense. J’allais m’assoir près de lui, relax, et jouer comme jamais. Et puis on allait jouer en petit groupe, peut-être même simplement en duo. C’est trop tard maintenant, il y a d’autres filles qui ont dû s’installer près de lui. Pourquoi ça m’est arrivé ? C’est pas juste ...
(Gabrielle)

Février

cafe.jpg

Les parents de Florence tiennent un café tout près du lycée, et elle vient souvent leur donner un coup de main le soir en rentrant. Nous y allons toutes les trois, elle, moi et Émilie, et nous en profitons pour prendre un petit chocolat chaud en continuant de discuter de notre journée. C’est bien plus agréable que de rester dans la rue, surtout en hiver avec nos petites jupes ! Je n’ai jamais compris pourquoi le lycée ne veut pas autoriser les pantalons. Les parents de Florence acceptent qu’on vienne, à condition de payer nos consommations et que Florence n’oublie pas de s’occuper aussi des autres clients du café ...
(Milena)

Mars

136.jpg

« … et puis de toutes façons, c’est pas comme ...
- Plus sur la gauche, le parapluie.
- Mais euh ! Il est déjà entièrement au dessus de ta tête ! Et est-ce que tu m’écoutes au moins ?
- C’est justement parce que je prends la peine de t’écouter que tu vas me couvrir un peu mieux que ça.
- Et si on échangeait ? Tu prends le parapluie et je tiens ton vélo.
- Pas question, tu vas encore le faire tomber. Tu me dois encore 39400 yen pour rembourser le précédent.
- Heiiin ? Et où veux-tu que je trouve autant d’argent !?
- Va travailler.
- Tu dis des choses terrifiantes avec un grand sourire...
- Tu peux me rappeler pourquoi on est amies, déjà ? »
(Castor Malin)

Intermédiaire 1

gare.jpg

Le train venait de s’arrêter à ma gare. Je descendis et fis un signe de la main à Emiko, qui devait descendre quelques stations plus loin. Je n’étais pas fâchée de descendre enfin de ce train de banlieue inconfortable. Évidemment, il avait l’avantage de passer par les côtes, et nous offrir ainsi le beau spectacle de la mer, mais j’avais quand même hâte de rentrer chez moi et de retrouver le confort de ma chambre. Et soudain, je vis cette fille sur le quai. Ses vêtements étaient inhabituels et je me demandai en riant intérieurement si cette gothic lolita avait voulu aller à Harajuku et s’était trompée de train. Mais il y avait quelque chose d’étrange dans son allure. Sous son ombrelle tarabiscotée et sa perruque blonde – du moins je supposai qu’il s’agissait d’une perruque – elle semblait attendre quelqu’un ou quelque chose de précis. Non, elle n’était décidément pas là par hasard ... J’avais envie d’en savoir plus, mais son regard et son allure vestimentaire me dissuadèrent de lui parler, ou même de m’approcher d’elle. Je pris le chemin de la maison, mais prise d’un doute, je me retournai ... La gothic lolita avait disparu. Plus aucune trace d’elle sur les quais. Était-ce un rêve ? Une illusion ? J’étais pourtant sûre de l’avoir vue ...
(Milena)

Avril

134.jpg

Ma sœur Mitsuki est au lycée et moi, Koyomi, en dernière année de collège. Nous sommes tellement différentes que les gens se demandent comment nous pouvons nous entendre. C’est pourtant si simple : Mitsuki est élégante, assurée et charmeuse, et moi je suis douce, discrète et polie, bref, nous nous complétons parfaitement ! Chacune de nous deux connaît les qualités de l’autre et apprend d’elle. Si nos parents n’avaient eu qu’une fille, elle aurait sûrement été la femme idéale ...
(Milena)

Mai

musique.jpg

J’ai toujours aimé la musique. Pour moi, une journée passée sans musique est une journée gâchée. Au grand dam de mes parents, je dépense tout mon argent de poche pour de nouveaux albums et pour les meilleurs casques qui éliminent les bruits parasites. C’est peut-être justement ça le problème de mes parents : quand j’ai mon casque sur les oreilles, je ne les entends pas ! Tant mieux, car j’en avais assez d’entendre toujours les mêmes reproches sur l’utilisation de mon argent de poche. D’ailleurs, en quoi est-ce que cela les regarde après tout ? À quoi bon me donner de l’argent si je ne peux pas décider moi-même ce que j’en fais ?
(Milena)

Juin

129.jpg

Je faisais de mon mieux pour trouver des informations pour notre exposé dans les livres de la bibliothèque, mais ce n’était pas évident. J’avais beau me concentrer sur les textes, les rayons de soleil qui envahissaient la bibliothèque et un moineau entré par la fenêtre semblaient comploter pour me convaincre de sortir. Et pour ne rien arranger, Yumiko était plus motivée pour se cacher entre les rayons et me faire des blagues que pour m’aider dans ma recherche … Je commençais à me demander s’il ne valait pas mieux y renoncer pour aujourd’hui, et revenir demain quand nous serions plus décidées à travailler. Mais il est toujours dangereux de remettre à demain ce qu’on devrait faire aujourd’hui ...
(Milena)

Intermédiaire 2

onsen_seau.jpg

La chaleur était étouffante, et j’hésitais à aller dans les bassins de l’onsen si c’était pour avoir encore plus chaud dans l’eau. Je savais que mes amies m’attendaient, mais j’étais si peu motivée pour y aller que je ne m’étais même pas encore changée. Je regardai autour de moi à la recherche d’une bonne raison de me décider enfin, quand j’aperçus quelque chose en haut de la palissade qui séparait les bains des garçons et ceux des filles. Je n’en crus d’abord pas mes yeux en voyant qu’il s’agissait de Shuichi, le plus beau garçon du lycée ! « Ne rêve pas trop, pensai-je. Ce n’est sûrement pas toi qu’il regarde, mais une autre fille ! Ce serait trop beau ! » Pourtant, mes yeux ne me trompaient pas : c’était bel et bien dans ma direction qu’il regardait ! Je me dis soudain qu’il fallait que je fasse quelque chose, n’importe quoi. Sans vraiment réfléchir, j’attrapai la première chose à ma portée : un des seaux qui servaient à se rincer après le bain. Et je le renversai sur moi. Le tissu de mon uniforme d’été devint pratiquement transparent au contact de l’eau, ce qui devait constituer un spectacle très agréable pour Shuichi ! Il riait, et moi j’avais bien réussi mon coup : j’avais attiré l’attention du plus beau garçon du lycée ... et j’avais enfin trouvé comment me rafraîchir !
(Milena)

Juillet

alpaga.jpg

« Oh, qu’il est mignon ! Mais ... qu’est-ce que c’est ?
- Tu devrais être plus attentive en cours de biologie ... C’est un alpaga ! Il est cousin du lama mais aussi du chameau, car il est de la famille des camélidés.
- Du chameau ? Pourquoi il n’a pas de bosse alors ?
- Euh ... Je continue. Il est très facile à domestiquer, et les Péruviens l’élèvent pour sa laine de grande qualité.
- Pour sa laine ?... C’est une sorte de mouton alors ?
- Euh ... si tu veux. Bon, on va s’arrêter là pour les explications. Tu veux des graines pour le nourrir ? »
(Milena)

Août

140.jpg

Je venais de me rendre compte à quel point je m’étais trompée sur Lucy. Je l’avais crue gamine, mais là où mes autres amies n’avaient pas su me consoler après ma rupture, elle venait de trouver exactement les mots qu’il fallait ! Peut-être était-ce dû au fait qu’elle cherchait à comprendre les vrais sentiments des gens sans se soucier des apparences ou du qu’en-dira-t-on. Une telle franchise, mal employée, aurait pu devenir gênante, mais là, elle était simplement … motivante.
« Allez, Juliet, haut les coeurs ! Montre à ce goujat que tu ne vas pas te laisser abattre à cause de lui, il n’en vaut pas la peine ! Viens, on va se prendre un petit café entre filles ! »
(Milena)

Septembre

lache_moi.jpg

Laisse-moi ! Je vais la tuer cette blondasse. Je vais lui faire avaler sa tresse à cette décolorée. Regarde-la se marrer, je suis sûre que c’est elle qui a lancé cette rumeur dégueulasse. C’est son style à cette vipère. C’est elle qui raconte partout que je me suis faite opérer pendant les vacances et qu’on m’a enlevé la graisse des fesses pour la mettre dans mes seins. Lâche-moi ! Quand j’en aurai fini avec elle, la médecine ne pourra plus rien pour elle. Elle devra aller à Lourdes et espérer un miracle.
(Gabrielle)

Intermédiaire 3

reveil.jpg

« Toc toc ! Tu es réveillée ? »
Je reconnus la voix de Tamara. Plus loin se trouvaient aussi Candy, et Lynn qui semblait lire et ne pas s’intéresser outre mesure à ce qui se passait ... comme d’habitude.
« Qu’est-ce que je fais là ? demandai-je. Et d’abord, c’est où, là ?
- Je l’avais bien dit qu’elle ne se souviendrait de rien ... fit Lynn d’un ton monocorde, tandis que Candy prenait un air inquiet.
- Où veux-tu que ce soit ? demanda Tamara avec un petit rire. Ici c’est la prestigieuse école pour filles St Elizabeth ! Et plus précisément la salle de notre club des chasseuses de mystères. D’ailleurs c’est un sacré mystère que tu nous poses là ! À la pause, tu voulais aller faire un tour dans le parc toute seule, et nous ne t’avons pas vue revenir, alors nous t’avons cherchée, et quand nous t’avons trouvée, tu délirais à propos de monstres aux yeux de feu qui volaient l’énergie des gens. Ensuite, tu t’es évanouie. J’ai hésité entre t’amener ici et t’amener à l’infirmerie, mais je me suis dit que tu risquais une punition pour être allée aussi loin dans le parc sans autorisation. Et voilà comment tu t’es retrouvée ici. Alors, tu te sens mieux ? Et ces monstres, tu les as vus ou pas ?
- Je ... Je ne m’en souviens pas bien, c’est comme un rêve ... Mais au fond, quelque chose me dit que je les ai vraiment vus ! »
(Milena)

Octobre

gothiclolita_sabre.jpg

Je me retournai vers le démon et lui fis face, sabre en main.
« Ha ha ! Surpris ? Tu ne t’y attendais pas à celle-là, hein ? Tu pensais ne courir aucun risque, tu croyais qu’une petite gothic lolita toute mignonne ferait une proie facile ? Que je me contenterais de hurler comme une hystérique en essayant de protéger mes froufrous et mes dentelles de ta vilaine bave ? Perdu, mon gros ! En réalité, je suis une prêtresse dotée de pouvoirs magiques, et ma tâche est justement d’éliminer tes semblables ... Et je vais de ce pas te renvoyer dans l’enfer dont tu n’aurais jamais dû sortir ! »
(Milena)

Novembre

sieste.jpg

J’avais un contrôle d’histoire et je n’avais pas révisé : par paresse, je n’avais pas réussi à me plonger dans mes cours pendant le week-end … Le jour J, je n’avais plus tellement le choix : j’ai essayé de profiter de la dernière récréation avant le contrôle pour m’installer dans le coin le plus calme de la cour et apprendre enfin ma leçon d’histoire. Mais en commençant à lire, la fatigue s’est fait sentir et je me suis endormie au pied d’un arbre. J’ai rêvé de choses étranges, de mondes sombres, d’imposants dragons et d’un homme très beau. Mais quand je me suis réveillée … Horreur ! J’avais dormi si longtemps que des feuilles de l’arbre m’étaient tombées dessus. Avais-je encore le temps d’aller faire le contrôle d’histoire ?...
(Milena)

Décembre

ange.jpg

Je vous remercie toutes. Vous avez été des amies formidables. Vous n’avez pas hésité à vous occuper de moi quand personne ne s’intéressait à moi, nous nous sommes beaucoup amusées ensemble et nous avons passé des moments que je n’oublierai jamais. Je sais que vous pensez que ce n’était rien, mais je ne pourrai jamais assez vous remercier, simplement pour avoir été là pour moi. Mais je dois maintenant retourner au ciel. Vu toute la gentillesse dont vous avez fait preuve, je vous dois la vérité : je m’appelle Nanael, et je suis un ange. J’ai été envoyée par Dieu pour savoir s’il existe encore des humains bons sur Terre alors que la vanité et la jalousie s’y répandent, et grâce à vous, je sais que ma réponse sera sans hésiter : oui, il y en a encore.
(Milena)

2012

Janvier

137.jpg

Eh oui ! C’est une vieille photo, mais c’est bien moi à l’époque où j’étais lycéenne au pensionnat des Alouettes. La jeune fille blonde assise qui rougit, c’est moi. Tu ne m’aurais jamais imaginée comme ça, n’est-ce pas ? Et la petite rousse, c’était Juliette, ma meilleure amie. En fait nous étions plus que des amies. Notre responsable de chambre, Marie, la grande fille sérieuse, était censée empêcher ça mais elle laissait faire, elle savait bien qu’il ne faut pas contrarier les sentiments. Alors tu vois que je peux comprendre que tu aies des sentiments pour une de tes camarades de classe. Je le comprends très bien puisque j’ai connu exactement la même chose.
(Milena)

Février

magical_fight.jpg

« Dire que je me demandais comment ils nous avaient retrouvées aussi vite … La seule explication, c’était que quelqu’un les avait prévenus ! Alors c’était toi, espèce de traîtresse !
- Hé oui ! Non mais qu’est-ce que tu croyais ? Qui j’allais choisir à ton avis, entre des êtres qui vont dominer le monde et qui m’offrent de régner avec eux, et une bande de gamines idiotes qui jouent aux super-guerrières et qui se moquent de moi parce qu’elles sous-estiment mon pouvoir ? Mais ne t’en fais pas, je vais te laisser une dernière chance d’apprécier mes éclairs à leur juste valeur … avant de mourir !
(Milena)

Mars

peluche.jpg

Cher journal, me voici enfin arrivée au pensionnat. Je suis un peu fatiguée puisque j’ai dû y aller en train, toute seule, avec mes bagages. Mes parents auraient pu m’y emmener, mais ils ont décidé de me laisser faire et que c’était l’occasion pour moi d’apprendre à me débrouiller toute seule. Je suis sûre qu’ils espéraient que je renoncerais à emporter avec moi mon gros ours Chuchu. Mais il était hors de question que je parte sans lui, cet ours a été mon meilleur ami pendant toute mon enfance, et je serais ingrate de l’abandonner maintenant. Ma mère a essayé de me dire que j’aurais l’air ridicule avec, mais moi je suis sûre qu’il aura beaucoup de succès auprès des autres filles de l’école !
(Milena)

Intermédiaire 1

GN.jpg

« Aaaah (faibles gémissements)
- Tiens bon Asako. Hiroshi est là. Il va veiller sur toi. Je vais chercher de l’aide. Un docteur.
- Mio ! Que s’est-il passé ? Qui lui a fait cela ?
- Je ne sais pas. J’ai entendu du bruit et un cri. Quand je suis arrivée, j’ai trouvé Asako comme ça et j’ai vu quelqu’un au fond du couloir qui courait. Elle a murmuré ton nom, comme si elle t’appelait.
- Hi .. ro … s …
- Asako. Je suis là. Ça va aller.
- shi … je …
- Reste avec elle. Je vais chercher du secours. »
Elle est vraiment dingue ma copine. Bousiller sa jupe et son chemisier dans cette mise en scène pour voir si Hiroshi va lui dire qu’il l’aime. J’aime bien aussi le jeu de rôle en live comme eux, mais pas à un point pareil … Je me demande s’il va vraiment lui dire. Mais est-ce qu’il l’aime vraiment et qu’il n’ose pas lui dire ?
(Gabrielle)

Avril

Collée.jpg

Pff, quelle naze cette prof. Quatre pages de colle juste parce que j’ai dit trois mots à Sophie. « En quoi mes devoirs tempèrent-ils mon droit à la liberté d’expression ? » Qu’est-ce que je vais raconter là-dessus ? Tiens oui ! Avec tous les devoirs qu’on nous donne ici, c’est certain que ça limite vachement ma liberté d’expression. J’ai plus le temps de parler à personne. N’empêche, sa tête quand je lui ai répondu que la liberté d’expression était un droit fondamental de l’être humain, et que donc j’avais le droit de parler en classe. Trop marrant. Ça a fait rire tout le monde en tout cas. C’est de la basse vengeance cette colle. Aucun humour les profs.
(Gabrielle)

Mai

causette.jpg

« Franchement, c’était incroyable ! Tu aurais dû voir ça ! Le truc à ne pas manquer ! Alexandra s’était mis en tête de faire sa déclaration à Chris façon film pour ados bien cliché, entourée de sa bande de copines pour bien faire sa star, elle l’a abordé tout sucre et miel et tout, elle lui a demandé de sortir avec elle … Et paf, voilà Chris qui répond qu’il sort déjà avec Corinne et que les bimbos dans son genre ne l’intéressent pas ! La tête dégoûtée d’Alexandra ! Sur le coup ça m’a fait un peu mal pour elle, mais ça lui apprendra à se prendre pour le nombril du monde !
- Euh … Tu sais que tu parles de ma sœur là ?... »
(Milena)

Juin

course.jpg

Vite, à la maison. Mon short, mes runnings et en route pour 10 km. Ça va être génial avec ce soleil. J’imagine ce que les copines ont dû se dire quand je suis partie en courant. Je crois qu’elles me trouvent folle avec tous mes joggings. Elles sont toujours à causer musique, fringues, garçons, et moi je leur parle tout le temps de course à pied. Leur tête quand je raconte que j’ai fait une course de 15 km sous la pluie. Elles me regardent comme une extra-terrestre. C’est vrai que j’aime quand ça fait mal dans les jambes, quand on étouffe de chaleur, quand je suis crevée mais continue à courir. Mais si elles croient que je ne m’intéresse pas aux garçons, elles devraient voir tous les beaux joggers qui courent derrière moi au club.
(Gabrielle)

Intermédiaire 2

blog.jpg

Je suis certaine qu’on a piraté mon site perso ! Je suis sûre que c’est un coup de Katia, elle n’a pas dû apprécier ce que je racontais sur mon blog, ni les photos ridicules d’elle et de ses amies prises lors de la soirée chez Karl. Je n’y peux rien si elles avaient trop bu et qu’elles étaient totalement déchirées. Un des amis de son frère est un geek et elle a dû lui demander ce service. Je comprends mieux son sourire satisfait ce matin. Mais elle me le payera : je n’avais pas encore publié les photos les plus compromettantes, et je sens que les réseaux sociaux vont m’aider à pallier les déficiences suspectes de mon site.
(Kadnax)

Juillet

pluie.jpg

Ouf, on a eu chaud ! Mais quel temps, franchement … Le ciel était complètement bleu quand je suis sortie de chez moi, et juste après que j’ai retrouvé mes amies sur le chemin, voilà que la pluie nous a surprises. Une averse tellement brutale que personne ne l’a vue venir, et nous encore moins que les autres ! Heureusement qu’il y a eu ce petit temple sur notre route pour nous abriter. Détail amusant, je ne l’avais encore jamais remarqué alors que je dois passer devant tous les jours … Enfin, le soleil est revenu, l’essentiel à présent est de redevenir présentables, et d’aller au lycée le plus vite possible !
(Milena)

Août

distraite.jpg

Il fait une telle chaleur et j’ai un tel mal de tête que j’ai préféré m’allonger à l’ombre sur le chemin du retour. Je suis partie au lycée sans mes lunettes ce matin. Il est vrai que j’ai toujours été une personne très distraite. Pour pouvoir lire et écrire en classe, j’ai été obligée de forcer sur mes yeux et ça a fini par me donner une migraine abominable. Je m’en veux d’être aussi distraite car je suis sûre que cela va finir par me jouer des tours bien pires.
(Kadnax)

Septembre

noeud.jpg

Une dernière petite vérification … Le nœud impeccable est de rigueur, c’est mon premier jour dans cette nouvelle classe et je dois faire bonne impression ! Ce n’est pas que je sois psychorigide en ce qui concerne l’apparence, loin de là, je suis même plutôt du genre à préférer la spontanéité et la bonne franquette. Mais il y a ici, comme partout ailleurs, des gens qui collent des étiquettes peu amènes pour une chaussette un peu froissée ou pour un col de chemise de travers. Je n’ai pas envie d’être cataloguée d’office comme la pouilleuse de service, surtout que ma famille n’a pas beaucoup d’argent. Mes seules richesses sont mon élégance et mon sourire, et j’en suis plus fière que si j’étais millionnaire.
(Milena)

Intermédiaire 3

retard.jpg

Mais qu’est-ce qui lui a pris à ce bus de ne pas passer ? Grève des transports, il paraît ! Appel des syndicats pour protester contre la réforme des retraites ! Hé bien ça me fait une belle jambe, à moi qui n’ai que 17 ans … Deux belles jambes, même, si je dois courir comme ça tout le long de la route jusqu’au lycée ! Je n’ai pas la chance, comme certains, d’habiter à cinq minutes à pied de mon école et de ne pas avoir à dépendre des bus. Résultat, j’en ai pour deux kilomètres comme ça, parce que ces messieurs-dames ne veulent pas faire leur travail ! La vérité, c’est que dans tout ça, personne ne pense à MON avenir. Personne ne se dit qu’à cause de cette stupide grève, je vais arriver en retard et complètement épuisée à l’examen le plus important de ma vie, celui sans lequel je ne pourrai jamais entrer à l’école prestigieuse dont je rêve et pour laquelle je travaille d’arrache-pied depuis près de trois ans !
(Milena)

Octobre

koyo.jpg

Hier, je me suis trompée de veste, j’ai pris celle de Melinda qui a la même que moi. Je ne m’en suis rendu compte que bien plus tard, lorsque j’ai trouvé son journal intime dans la poche intérieure. Comme je ne l’aime pas beaucoup, je l’ai parcouru histoire de voir ce qu’elle raconte, et maintenant que je connais ses plus intimes secrets, j’ai de quoi lui rendre tous les coups tordus qu’elle m’a fait subir depuis le début de l’année : l’heure de la vengeance a sonné !
(Kadnax)

Novembre

fenetre.jpg

Une nouvelle élève est arrivée il y a 3 mois. Elle ne passait pas beaucoup de temps avec les autres, et semblait assez étrange. Comme personne ne voulait se mettre avec l’intello « prise de tête » (c’est-à-dire moi), on a fini ensemble en TP, et on a formé des liens assez vite. Et un jour, je découvris son secret. Elle prenait des oestrogènes, elle était une fille au fond d’elle, mais ce n’est pas comme cela qu’elle était née. Ça m’a fait un choc, mais je l’ai acceptée. Nous avons fait beaucoup de choses ensemble. Ce 20 novembre, nous étions restées un peu plus tard au CDI pour travailler, et ce fut la première fois que je la vis souriante pour une journée entière. Elle disait que cette journée avait enfin servi à quelque chose. Le 20 novembre. La journée internationale du souvenir trans. Une amitié sincère entre filles même si l’une d’entre elles est différente. Même si l’une d’entre elles est née biologiquement mâle. Je n’échangerais cette amitié pour rien au monde.
(Elodie Hiras)

Décembre

livre.jpg

Tiens, je te l’offre. C’était mon livre de contes préféré, mais depuis le temps, je crois bien que je l’ai lu plus de cent fois. Toi qui adores les contes de fées, je suis sûre que tu vas beaucoup aimer le lire. Et comme tu affirmes avoir peur de t’ennuyer pendant tes vacances en province avec papa-maman, j’espère que ça va te distraire un peu. J’aurais préféré qu’on puisse partir en vacances ensemble, c’est bien dommage que tes parents aient décidé que je ne suis pas fréquentable sans même me connaître. Tu peux garder le marque-page aussi. Je me souviens que je l’ai acheté dans une boutique le lendemain de notre première rentrée ensemble … c’est donc un peu de notre histoire aussi qui s’y trouve.
(Milena)

Fin

cauchemar.jpg

Ce n’est pas la première fois que je fais ce rêve, ou plutôt ce cauchemar. Je suis dans la rue, en train d’aller vers le lycée, ou du moins c’est ce que je crois … Il y a plein de gens autour de moi, mais ce ne sont pas des gens … Leurs têtes sont des machines bizarres, ou parfois même ils n’ont pas de tête du tout … Je suis la seule humaine dans cette foule. Je comprends que je suis prisonnière, que le monde autour de moi n’est qu’une illusion. Je me réveille en sueur, ou même en hurlant, je me dis que ce n’était qu’un rêve, et ça recommence quelques jours plus tard. Est-ce que je suis en train de devenir folle ? Ou peut-être que je suis la seule à savoir la vérité, et qu’on veut me faire croire le contraire …
(Milena)

2013

Janvier

bobo.jpg

Aïe aïe aïe. Mais qu’est-ce qui m'arrive ? C’est pas vrai ! Je me suis donné un coup de poing en pleine figure. Qu'est-ce qui m'a pris ?
Oh mon nez. Et ma lèvre. Elle est ouverte. Purée que ça fait mal. Mais qu’est-ce qui s'est passé ?...
J'étais neuro-connectée à l'école. On travaillait au clavier la transposition des accords. Et là, c'est l'holo-prof qui dirigeait tout. Comment ça se fait que je me suis tapée dessus ? C'est l'ordinateur qui dirigeait mes mains.
C'est pas possible, ça serait l'ordinateur qui m'a fait ça. Qui m'a fait faire ça.
Mais c'est dingue. C'est impossible.
Ou alors, ces histoires de pirates ? Ce serait vrai ?... Mais alors qui ? Qui m'en voudrait pour me faire ça ?
(Gabrielle)

Février

cheval.jpeg

Papa, je suis fière de Sleipnir, le cheval que tu m’as offert l’an dernier : nous venons de remporter le grand prix inter-lycée de la région. Mais ce n’était pas gagné d’avance : j’ai surpris hier soir Kevin, le palefrenier, dans les écuries, en train de saboter ma selle. Mais je sais que c’est Manuella qui le lui a demandé, même s’il dit que ce n’est pas vrai. Je sais qu’il est amoureux d’elle, le fou : elle ne l’aime pas, mais elle sait toujours trouver les mots qu’il faut pour le manipuler. Manuella est arrivée deuxième et elle écume de rage d’avoir perdu face à moi. C’est bien fait pour elle !
(Kadnax)

Mars

105.jpg

« Ouf, heureusement que tu es là ! Quelle pluie, et en plus j’ai oublié mon parapluie … Au fait, ça me rappelle un truc, tu sais que ... »
Oh non, voilà Miyako. Je croyais lui avoir échappé, et maintenant je vais devoir la supporter sur tout le chemin. Je n’ai rien contre elle au fond, je suis sûre qu’elle n’est pas méchante, au contraire … mais il faudrait vraiment qu’elle se rende compte qu’elle saoule tout le monde avec ses histoires qui n’intéressent qu’elle. Le problème, c’est que tout le monde pense la même chose mais personne n’ose le lui dire de peur de la blesser. Il faudrait peut-être que je fasse quelque chose, parce que le jour où elle énervera vraiment quelqu’un, le choc va être dur pour elle …
(Milena)

Avril

rougit.jpg

Alors, on écrit dans son journal intime. C’est pas très prudent de l’emmener en classe, quelqu’un pourrait te le prendre pour le lire. Oh, c’est trop tard pour le cacher, regarde la belle photo que j’ai faite.
Ah ça, faut pas rêvasser quand je suis dans les parages. C’est pas pour rien qu’on m’appelle la fouine. Et c’est chouette que tu écrives grand, c’est plus facile à lire.
Tu fais de la poésie. Ça rime pas trop tout ça. Mais c’est vachement intéressant.
« Sera-ce comme du miel
Un délice d’abeille
Une douce brise chaude
Ou une tempête d’équinoxe
Ce tout premier baiser
Qu’un jour j’oserai cueillir
Sur les lèvres d’un garçon »
Waow, faut vite que j’aille montrer ça aux autres, ça va leur plaire.
(Gabrielle)

Intermédiaire 1

ordinateur.jpg

On m’a toujours dit de me méfier des inconnus sur les chats. Qu’on ne peut jamais être sûr à cent pour cent qu’on n’a pas affaire à des vieux pervers pédophiles, à des mythomanes ou d’autres genres de cinglés.
Alors forcément, quand quelqu’un dont le pseudo ne me disait rien a demandé à entrer dans mes contacts, je me suis méfiée. J’ai commencé par dire des généralités, voire carrément des banalités, en faisant attention d’en révéler le moins possible sur mon nom, l’endroit où j’habite, ou mon lycée. Pourtant, alors que je n’avais absolument rien dit là-dessus et que je ne me suis jamais connectée depuis les ordinateurs de l’école pour dialoguer avec lui (ou elle ?), mon mystérieux correspondant a découvert le nom de mon lycée et m’a avertie qu’il allait y avoir un accident là-bas.
Bien sûr, au début je n’y ai pas cru, mais à la date qu’il m’a donnée, j’ai fait attention à me tenir à l’écart du gymnase, et j’ai bien fait car une partie du toit s’est détachée. Drôle d’accident d’ailleurs, personne n’a encore compris comment cette dalle est tombée alors que le bâtiment est récent.
Mon chatteur en sait peut-être plus ? Il m’a parlé d’un complot mais je ne l’avais pas pris au sérieux … Cette fois, je vais devoir tirer tout ça au clair. Il m’en a trop dit ou pas assez, j’espère que je vais avoir une explication.
(Milena)

Mai

66.jpg

Il n’y a vraiment rien de plus agréable qu’un thé et des gâteaux dans la lumière douce d’une matinée de printemps … D’autant plus que je suis sûrement la seule de ma classe à savoir l’apprécier. Les autres ne comprennent rien à mon style de vie, elles me traitent de folle quand j’essaie de leur parler de mon goût pour les robes à froufrous, les pâtisseries, ou la poésie et la littérature du XIXe siècle. Pourtant, ma vision du monde est bien plus belle que ce qu’elles voient à la télé et prennent pour modèle, où c’est toujours le plus fort ou l’abruti qui crie le plus pour faire taire les autres qui gagne. N’est-il pas de notre responsabilité, à nous autres lolitas, d’apporter un peu de douceur dans ce monde de brutes qui en a bien besoin ?
(Milena)

Juin

musique.jpeg

J’adore la musique et je joue du basson depuis quelques années, mais sans m’être jamais totalement investie dedans. Je songeais même à quitter le conservatoire parce que ça ne me disait plus rien. Mais lorsque j’ai appris que Lenny, le garçon de terminale que j’aime, donnait des cours particuliers chez lui, j’y ai vu la possibilité de le rencontrer plus facilement en-dehors du lycée. Aujourd’hui, il vient me prendre personnellement en voiture : il vient de passer son permis. Sans doute le début d’une belle aventure …
(Kadnax)

Juillet

chaleur.jpg

« Qu’est-ce qu’il fait chaud aujourd’hui !
- Oui, et en plus, comme par hasard, c’est le jour de vidange de la piscine, impossible d’y tremper les pieds pour se rafraîchir. C’était bien la peine de retirer mes chaussures.
- Heureusement que tu as eu l’idée d’aller acheter des glaces au distributeur. En fait, je voulais le faire aussi, mais j’ai oublié mon porte-monnaie. Mais ne t’en fais pas, je te rendrai le prix de ta glace et même au-delà !
- Si tu n’oublies pas d’ici là, je connais ton étourderie. Tiens, d’ailleurs, le cahier que tu t’es mis sur la tête pour te protéger du soleil, ce n’est pas celui que tu as emprunté à Tomoe et que tu devais lui rendre la semaine dernière ?
- Euh … peut-être … Mais c’est la faute de Tomoe aussi, elle aurait pu me le réclamer ! »
(Milena)

Août

ruisseau.jpg

« Mmm, on est vachement bien comme ça. C’est vraiment génial.
- C’est surtout complètement dingue.
- Ben oui, c’est ça qui est génial. »
C’est pas possible, je deviens folle. Mais complètement folle.
Mais qu’est-ce qui me prend de la suivre toujours partout ?
C’est vrai qu’on crève de chaud, mais aller plonger dans un ruisseau. C’est tout juste si elle a enlevé son sac.
Tout le monde la regarde comme une dingue mais bon, quand on connaît Hitomi, on ne s’étonne plus de rien. Mais moi, j’suis une fille sérieuse, pas du tout comme elle. Mais il suffit qu’elle me lâche :
« Allez viens, c’est super chouette. Si t’es mon amie, viens me rejoindre. »
Et moi, comme une cruche, j’y vais. Bravo, tu crois que tu pourras prendre ton bus après ? Quelle gourde je fais.
Mais c’est plus fort que moi. Même si c’est complètement délirant, je finis par faire comme elle. Pourquoi je suis comme ça quand je suis avec elle ? Elle peut me faire faire les pires idioties, j’ai toujours envie d’être avec elle. Mais qu’est-ce qui m’arrive ?
(Gabrielle)

Intermédiaire 2

courir.jpg

Ha ha, je t’ai bien eue hein. C’était une blague, je ne sors pas avec lui.
Je savais bien que tu en es amoureuse. Tu me dis tout le temps que je me fais des idées quand je t’en parle, mais tu ne peux plus le nier maintenant.
Tu étais vraiment bête de ne pas me le dire. Ça sert à quoi sinon les amies ?
Et tu sais quoi, tu lui plais aussi. Mais comme il est aussi timide que toi, ça ne risquait pas d’avancer tout ça. Alors j’ai pris les choses en main. Et tu sais que je peux être diablement efficace.
Tu aurais dû voir ta tête quand tu nous as vus. Ça valait tous les aveux. Ne me dis plus maintenant que tu n’es pas amoureuse.
Dommage que tu n’aies pas vu sa tête à lui. Tu aurais compris qu’il l’est aussi.
Allez viens, souris un peu. On va aller le retrouver, et ensuite, débrouillez-vous tout seuls.
(Gabrielle)

Septembre

eprouvette.jpg

Regardez ça … Non, ce n’est pas le reste de mon dernier TP de chimie. C’est ce que j’ai ramassé par terre hier soir, quand le type bizarre s’est blessé.
Vous savez que je voudrais devenir médecin, alors faute d’avoir pu le soigner puisqu’il s’est enfui avant même qu’on n’ait eu le temps de lui parler, je me suis dit que je pourrais m’entraîner à faire des analyses de sang. Mais quand j’ai vu la couleur du produit, j’y ai renoncé. Ne cherchez pas, j’ai déjà vérifié : aucun sang humain n’a une couleur pareille.
J’ai plus que jamais envie d’analyser cette … chose. Mais pour cela, il va nous falloir autre chose que le pauvre matériel de biologie de l’école …
(Milena)

Octobre

petite_soeur.jpg

Coucou les filles, me voilà. Désolée pour le retard mais le docteur ne voulait pas la laisser partir. Et j’avais promis de venir avec elle aujourd’hui.
Voilà, je vous présente Kimiko. Comme je vous l’ai dit, on va vivre ensemble désormais.
Kimiko, voici Ishi, Maemi et Tenshi, mes meilleures amies. On se connaît depuis qu’on est gamines et ce sont des filles vraiment super. Tu verras.
Bon j’avoue, j’aime bien les faire marcher. Quand je leur ai parlé de toi, j’ai dit que j’avais rencontré une fille avec qui j’allais vivre désormais. Tu imagines ce qu’elles ont dû penser.
Bon, en fait, Kimiko est … comment dire … ma nouvelle petite sœur.
Mon père va se remarier avec sa maman, et bien sûr ils vont vivre chez nous.
Je crois que ça lui fait un peu peur. Déjà que je l’emmène jouer au tennis pour faire connaissance et là je l’envoie à l’hôpital. Elle doit croire qu’elle est tombée chez une sauvage.
(Gabrielle)

Novembre

retrouvailles.jpg

« Sarah ! Tu es là ! J’ai eu si peur, j’ai cru qu’ils t’avaient renvoyée comme Dahlia, mais non, tu es toujours là ! Oh, je suis si heureuse !... »
Pauvre Emily … Ses paroles devaient me faire du bien, mais au contraire, elles m’embarrassent encore plus. Elle ne sait pas que c’est moi qui ai raconté à la directrice que Dahlia nous a emmenées à la chapelle abandonnée. C’est à cause de moi que Dahlia vient d’être renvoyée de l’école. Si jamais Emily ou une autre l’apprend, je suis fichue … Jamais elles ne comprendront que j’ai fait ça pour les protéger. Elles considéraient toutes les rituels étranges de Dahlia comme des jeux, mais moi, j’ai compris qu’il y avait quelque chose de vraiment maléfique là-dessous, et que je devais empêcher que ça se reproduise. Et je devais le faire en cachette, car elles n’auraient pas renoncé d’elles-mêmes à ce qui est au fond leur seule distraction ici …
(Milena)

Décembre

manege.jpg

Ah là là ! Quelle journée. J’suis vannée. – long soupir –
Mmm, c’était quand la dernière fois que je suis venue ici ?
Ça fait longtemps. J’avais dix ans je crois. La vie était si simple alors. J’étais juste une gamine qui ne pensait qu’à jouer avec les copines.
Y avait bien l’école, mais le reste …
Le collège, les garçons, les fringues, les sorties … je n’avais encore rien de tout ça en tête.
Ça a bien changé en tout cas. Diable, que la vie est bien plus riche quand on est grande.
Mais plus compliquée aussi.
– nouveau soupir – Pff, certains jours, qu’est-ce que j’aimerais avoir encore 10 ans.
(Gabrielle)

2014

Janvier

153.jpg

« De toute façon, tu racontes toujours n’importe quoi ! Comme si ça pouvait être vrai, ces histoires !
– Mais je te jure que c’est vrai ! Tant pis si tu ne me crois pas...
– Pfff, ils sont encore dans leurs délires d’extra-terrestres, ces deux-là ? Décidément, ils ont la tête dure... Et comment je fais pour réviser mes maths avec tout ce boucan ? Tu ne peux pas leur dire d’arrêter un peu ?... Mais qu’est-ce que tu regardes ?
– Euh... Tu devrais regarder toi aussi... Et vous tous, d’ailleurs... Qu’est-ce que c’est que ce truc qui tombe du ciel ?... »
(Milena)

Février

117.jpg

Ma famille n’a pas beaucoup d’argent, alors pour financer mes années lycée, je travaille à mi-temps comme miko dans un sanctuaire. Pendant les autres saisons, c’est plutôt agréable, mais en hiver, c’est difficile car il fait froid dans la région, et je suis obligée de porter, quoi qu’il arrive, la tenue traditionnelle des mikos, avec ce hakama qui laisse passer tous les courants d’air, et ce haut plein de trous. Je porte des vêtements de couleur assorties par-dessous pour mieux me protéger du froid, mais ça ne rend pas mon travail hivernal plus facile. Ce que je déteste le plus, c’est casser la glace des nombreuses fontaines du sanctuaire pour que les fidèles continuent de se purifier. Pourtant, en hiver, ils ne se bousculent pas pour le faire, alors qu’en été, il y a toujours du monde...
(Milena)

Mars

151.jpg

Mon violon... Dans quel état elles l’ont mis, ces pestes... Et encore, je crois que j’ai eu de la chance de le retrouver aussi vite, elles auraient pu le jeter dans le premier camion-poubelle venu... Yumiko n’a pas apprécié que je m’attire les félicitations des professeurs à l’audition ; évidemment, dans son petit monde de reine du lycée autoproclamée, c’est elle que tout le monde aurait dû remarquer et pas moi. Et vous savez ce qui est le pire ? C’est qu’elle ne s’est même pas sali les mains. Elle est restée tranquillement chez elle à jouer les filles parfaites avec ses parents, tandis que ses deux amies – je dirais plutôt esclaves – se sont occupées de prendre mon violon dans mon casier et de le vandaliser. Et elles se sentiront fières d’être félicitées par leur idole, après avoir brisé mon rêve sans état d’âme...
(Milena)

Intermédiaire 1

velo.jpg

Si je devais désigner la meilleure journée de toute ma vie, ce serait incontestablement celle-là.
C’était il y a longtemps mais je me rappelle tout ce qui s’est passé comme si c’était hier : le concours de composition que j’ai remporté, mes haïkus affichés au tableau principal pour le reste de l’année, le départ le lendemain pour plusieurs jours d’excursion scolaire sans cette peste d’Akiko qui était malade...
Pour conclure la journée en beauté, Asako nous avait invitées chez elle pour passer la nuit. Ses parents s’occupaient d’un onsen et nous sommes restées jusqu’à la nuit dans les bains à parler de tout et de rien, à échanger nos petits secrets qu’on n’avait jamais osé se dire. On n’avait jamais connu auparavant une telle intimité.
Les autres n’ont pas remarqué ce drôle de vieux petit bonhomme qui a pris cette photo. Sur le moment, je pensais qu’il photographiait simplement les arbres en fleurs.
Mais je n’ai jamais compris comment il a fait pour glisser cette photo sous la porte de ma chambre, je l’ai trouvée par terre un jour en rentrant de l’école. Ma mère n’a vu personne non plus.
Mes amies ne l’ont pas reçue elles, uniquement moi.
J’ai connu dans ma vie d’autres journées qui ont été bien moins bonnes, beaucoup de moments très difficiles. Dans ces moments-là, cette photo et le souvenir de cette merveilleuse journée m’ont toujours été d’un grand secours. Comme si ce vieil homme avait alors su...
(Gabrielle)

Avril

barzoi.jpg

Et voilà, je vous présente mon nouveau chien ! C’est un lévrier russe, ou barzoï, vous connaissez ? Ce sont des chiens très chers, tout le monde ne peut pas se les payer. Heureusement, mon père est riche et il m’achète tout ce que je veux. Je sais que je vais encore avoir des remarques méchantes, mais vous savez quoi, je m’en moque. Celles qui m’en font ne sont que des jalouses qui n’ont pas la chance d’être aussi riches que moi. Mon père me dit toujours de les ignorer et qu’on n’est pas du même monde, mais j’ai un peu pitié d’elles quand même, alors je leur conseille amicalement d’aller travailler au lieu de perdre leur temps à m’envier. Ce n’est pas en racontant des bêtises sur mon blog à propos « d’argent qui ne fait pas le bonheur » qu’elles deviendront aussi riches que moi.
(Milena)

Mai

balance.jpg

Oh non, les filles, c’est pas vrai. Je suis encore au-dessus.
Vous le savez, j’ai fait tout ce que j’ai pu depuis deux mois mais j’ai pas réussi à perdre assez.
J’ai pas mangé grand-chose cette semaine encore et rien hier soir. J’espérais que ce serait assez mais non.
Oh, c’est trop moche. J’ai même pas 100g en trop, mais je suis sûre que cette tarée va me dire que c’est quand même trop pour intégrer l’équipe.
Purée, la v’là qui arrive. Qu’est-ce que je fais ?
Et puis flûte, sans le t-shirt, ça va le faire. Et si c’est pas assez... ben j’enlève le reste...
(Gabrielle)

Juin

128.jpg

Bon, allez, concentre-toi un peu s’il te plaît. Je suis d’accord pour t’aider à faire tes devoirs en échange d’un verre offert au café, mais t’aider à faire tes devoirs ne signifie pas les faire à ta place... Si je fais tout, tu n’apprendras rien et ça ne te servira à rien. Alors, par quoi on devrait commencer à ton avis ? L’arrivée des missionnaires ? Non, attends, je pense qu’il vaut mieux commencer par un bref historique de la religion catholique en Europe, sans rentrer dans les détails, histoire de montrer qu’on connaît le sujet. Enfin, moi je le connais, j’espère que toi aussi ? Peut-être que tu préfères que je te rappelle juste un peu le contexte avant de commencer ? Par contre ça risque d’être un peu long, ça va te coûter un verre de plus !
(Milena)

Intermédiaire 2

70.jpg

Cette forêt est vraiment superbe. Tous les jours, dès que le temps le permet et que j’arrive à franchir les portes du pensionnat, je vais faire un tour avec mon carnet à dessins, et je fais des croquis des arbres et des paysages jusqu’à ce qu’il fasse trop sombre et que je n’aie plus d’autre choix que de rentrer au pensionnat, en priant encore une fois pour ne pas me faire repérer. C’est que les éducatrices ne plaisantent pas avec les règles ici. À la moindre robe froissée ou tachée, au moindre écart de conduite, nous sommes sévèrement punies, parfois pour toute une journée ; alors si jamais on apprenait que je franchis régulièrement les limites autorisées, je pense que j’aurais droit au fouet en public et à un renvoi définitif du pensionnat. Mais bizarrement, sur ce sujet précis de quitter le parc pour aller dans la forêt, j’ai l’impression qu’elles sont encore plus paranoïaques que sur le reste, ce qui ne me facilite pas la tâche. Comme si elles avaient peur de quelque chose qui se trouve dans la forêt, mais je me demande bien quoi...
(Milena)

Juillet

Composition.jpg

Relevé en cinquième, bras en couronne, menées sur pointes. Bon ensuite ? Tour promenade attitude enchaîné avec un relevé tour arabesque sur pointes ? Oui, c’est pas évident à faire mais si j’y arrive, ça donnera vraiment bien. Après il faudrait reculer vers le fond de la scène. Non, d’abord un saut de chat suivi d’une double pirouette. Et là, menée en reculant corps incliné avec des ondulations des bras.
Alors là, il faut quelque chose de vraiment top. J’ai la chance d’ouvrir la série de solos, je dois lui faire voir des étoiles au public.
Donc une fois derrière, j’enchaîne avec un manège complet autour de la scène. Qu’est-ce que je mets dedans ? Deux tours piqués, un tour piqué double, trois ou quatre déboulés, chassé, pas de bourré, glissade et grands jetés.
Ah, ça va être trop beau tout ça. Dommage que j’aie si peu de temps pour ce solo, je pourrais danser tout le ballet sur une si belle musique.
(Gabrielle)

Août

158.jpg

Oh non... Elle est encore ressortie. Décidément, cette queue pointue me pose bien des problèmes, je ne sais jamais quoi faire avec quand je m’habille ! Si seulement les humains étaient un peu plus tolérants avec ce qui ne leur ressemble pas, je ne me poserais pas la question et je la laisserais se déplier à sa guise, mais si jamais je faisais ça au lycée, je n’ose pas imaginer le mouvement de panique que je déclencherais ! Et tout semble comploter pour ne pas m’aider. Si encore j’étais un garçon, je pourrais porter un pantalon et glisser discrètement ma queue dans une des jambes... Mais pourquoi l’uniforme doit-il forcément comporter une jupe pour les filles, et surtout une aussi courte ? Je suis obligée de porter des bas sombres et de prier pour qu’on ne voie pas la bosse que fait ma queue glissée dedans...
(Milena)

Septembre

Reveil.jpg

« Allez marmotte, il est temps de se lever. T’as école dans une heure.
– Hein ! C’est pas déjà le matin. Tu délires là.
– Ben regarde ton réveil si tu ne me crois pas.
– C’est pas vrai. C’est la cata. J’me suis couchée après le dîner pour lire ce foutu bouquin pour le cours de français. J’me suis endormie dessus, j’ai lu à peine 30 pages. Qu’est-ce que je vais faire maintenant ? Comment je fais ma fiche de lecture ? Non mais franchement, il n’avait rien d’autre à faire que d’écrire un truc aussi chiant ce Michel Butor ? À cause de lui, j’vais me faire buter par le prof. Et celui-là, il ferait mieux de le prescrire comme remède à des insomniaques plutôt que de nous le donner en lecture imposée. C’est à vous dégoûter de la littérature un truc pareil. »
(Gabrielle)

Intermédiaire 3

146.jpg

« Espèce d’idiote ! Pauvre abrutie ! Qu’est-ce qui t’a pris de raconter ça ?
– …
– Mais réponds au moins, espèce de cruche ! Ou peut-être que tu en es contente, de tes bêtises ? Que ça t’amuse, la réputation que je vais avoir après ça ?
– Je suis désolée, Yashiko... Je... enfin je pensais...
– Hé bien arrête de penser, c’est au-delà de tes capacités de toute évidence ! Sinon tu aurais compris que si j’ai toléré ta présence jusque-là, c’est parce que Nanami t’avait prise en pitié ! Je lui avais pourtant dit qu’on n’aurait que des ennuis avec toi, et j’avais raison ! Qu’est-ce qui t’a pris de raconter que j’étais ta meilleure amie ? Non mais tu crois vraiment que moi, je pourrais être amie de la fille la plus nunuche du lycée ?
– Mais je...
– Tais-toi, je ne veux plus t’entendre ! Retourne donc pleurer dans ton coin, tu n’es bonne qu’à ça ! »
(Milena)

Octobre

138.jpg

Allez, au travail ! Le toit du lycée est vraiment un excellent poste de tir. Dire que les autres élèves croient avoir réalisé un exploit en montant dessus malgré l’accès interdit et en y restant cinq minutes, le temps de se raconter quelques ragots et de se faire peur. Qu’est-ce qu’on est bête à cet âge-là quand même. Et moi, je suis obligée de me déguiser en lycéenne et de faire semblant d’avoir des points communs avec elles, tout ça pour camoufler ma véritable identité et ma mission secrète. Des extra-terrestres sont parmi nous, et le gouvernement ne veut pas le dire officiellement pour ne pas affoler la population, mais une agence m’a appris à les reconnaître et à les éliminer, en particulier dans ce quartier qu’ils semblent apprécier. J’en ai déjà eu une dizaine, et ce soir, j’en ajouterai un à mon tableau de chasse.
(Milena)

Novembre

155.jpg

Je l’ai trouvée dans mon casier, et je n’ose pas encore l’ouvrir... Pensez-vous, c’est une lettre d’amour, une vraie, et c’est la première fois que j’en reçois une ! Regardez, elle est scellée d’un cœur. Mais il n’y a pas de nom dessus, et je n’ai aucune idée de qui a bien pu me l’envoyer. Qui peut bien être mon admirateur secret ? Peut-être Michael, celui qui s’assoit souvent à côté de moi en classe. Ou alors Anthony, le grand blond à lunettes que je rencontre tout le temps à la bibliothèque... Ce serait bien son genre de m’écrire une lettre parce qu’il est trop timide pour me parler. Ou encore Matthew, qui a toujours l’air de me regarder du coin de l’œil pendant les cours de sport ?... Oh là là, je rougis encore rien que d’y penser... Est-ce que je vais seulement oser l’ouvrir ?...
(Milena)

Décembre

bart141.jpg

Quand j’étais petite, je détestais le sport. C’est sans doute parce qu’on me forçait à faire du handball, de la danse ou d’autres trucs du même genre et que ça ne m’allait pas du tout. La seule chose qui m’intéressait dans le sport, c’étaient les sports de combat. Mais évidemment, ma famille refusait de m’y inscrire parce que c’est trop violent pour les filles. Ils se sont décidés grâce à un sacré concours de circonstances : mon nouveau lycée étant loin de la maison, ils ont eu peur qu’en tant que frêle jeune fille, je me fasse agresser sur le chemin du retour. Je leur ai subtilement fait comprendre qu’il y aurait moins de risques si j’apprenais à me défendre... et ils ont enfin accepté de me laisser faire de l’aïkido. J’en fais deux fois par semaine, et je m’éclate !
(Milena)

2015

Janvier

radio.jpg

– Bonjour tout le monde sur la radio du lycée Sacré-Cœur, pour notre nouvelle émission « Secret Cœur ».
– Je vous rappelle le principe : vous dédicacez une chanson à l’élue ou l’élu de votre cœur, qui doit être dans notre lycée bien sûr, mais on ne cite aucun nom.
– Et non, faites preuve d’imagination, ça doit rester imagé. Pas de pseudo connu non plus.
– Vous pouvez nous communiquer vos dédicaces par texto, courriel ou téléphone. Bien entendu, nous ne passons pas les appels en direct.
– Ah ! Déjà un premier appel. Bonjour... Oh, il a un programme qui déforme la voix. C’est génial, il a bien compris le concept.
– Ou elle...
– Alors la chanson c’est « Que je t’aime » de Johnny...
– Au moins c’est clair.
– Dédicacé à... « Good morning Sacré-Cœur »...
– Eh mais c’est pour nous ça... C’est pour qui, c’est pour qui ?
– Mais tais-toi !
(Gabrielle)

Février

valentine.jpg

Bon alors, tu y vas ? Après tout, ça fait des mois que tu me parles de lui, et aujourd’hui c’est la Saint-Valentin, le moment où toutes les filles font leur déclaration aux garçons qu’elles aiment ! Il faut que tu y ailles et que tu lui parles, sinon, à quoi vont servir ces chocolats ? En plus je t’ai aidée à les préparer, alors il n’y a pas à discuter, je veux les voir atteindre leur but !... Ne t’en fais pas, j’ai déjà prélevé ma part. Oh, mais vite, dépêche-toi, je crois bien que Chiaki est en train de se diriger vers lui ! Entre nous, je pense qu’elle n’a aucune chance, mais tu devrais quand même te dépêcher, pour le principe, ce serait mieux que tu lui donnes ton cadeau la première !
(Milena)

Mars

hanami.jpg

J’adore le printemps et la floraison des cerisiers ! Et encore plus cette année, parce que c’est vraiment original !
Les gens, d’habitude, viennent pique-niquer sous les arbres en plein jour, mais Kyoko m’a convaincue de venir la nuit, et qu’avec la pleine lune qui coïncide avec la floraison, ce serait encore plus beau. Et je dois reconnaître qu’elle a raison, c’est comme dans un rêve ! Kyoko nous a parlé d’une tradition peu connue, selon laquelle si on prie assez longtemps sous les cerisiers à la pleine lune, on est assurée de trouver le grand amour.
Enfin, c’est bizarre, je trouve que les autres sont bien silencieuses... Elles sont peut-être en train de se concentrer pour imaginer leur prince charmant...
(Milena)

Avril

sketchbook-art-club.jpg

Nouvelle année scolaire, nouvelle école. Je ne sais pas ce qui va me manquer le plus. Les chats ou mes amies. Ce n’est pas les garçons, cela est sûr. Dans mon ancienne école, c’étaient tous des gamins et quelconques en plus. Pas un pour me faire chavirer le cœur, comme Succhii. Lui c’était un bon. Sachant écouter, se laisser tripoter et me câliner sans rien vouloir de plus.
Dommage que mon nouvel appartement n’accepte pas les chats.
(Ysneyd)

Intermédiaire 1

menage.jpg

« Allez, c’est parti ! Super Balai en force !
– Du calme !
– Mais je suis calme ! Seulement, la corvée de ménage est toujours tellement ennuyeuse, j’essaie de mettre un peu de fantaisie là-dedans. On passe déjà notre temps à être sérieux en classe, on ne peut pas s’accorder un grain de folie ici, pour une fois que les profs sont loin, et qu’on peut enfin faire les choses un peu à notre manière et non pas à la leur ? On a des droits comme les autres ! Liberté !
– Tu vas un peu loin là... Tout ce qu’on voulait te dire, c’était d’y aller moins brutalement avec ton balai, pour ne rien casser.
– Oui, tu pourras toujours expliquer aux profs ta vision de la liberté quand ton manche à balai aura cassé quelque chose de fragile. La liberté, elle sera plutôt de leur côté pour ce qui est d’inventer une punition pour notre groupe. Un peu d’ordre pour éviter que ça n’arrive, ça ne peut pas faire de mal. »
(Milena)

Mai

angoisse.jpg

Oh là là là là !... Le cours d’anglais est dans moins de dix minutes, qu’est-ce que je vais faire ? Je n’ai même plus le temps de réviser, je vais me taper la honte !
Pourtant, au cours précédent, j’avais bien remarqué qu’avec son habitude de nous interroger par ordre alphabétique, le prof allait me choisir à ce cours-là ! Et au début en plus ! Mais j’avais d’autres choses à faire, les autres matières, les clubs, et hier soir alors que j’allais enfin m’y mettre, mes frères m’ont appelée pour faire une partie de jeux vidéo et je n’ai pas pu dire non. Et en plus j’ai perdu, c’était bien la peine.
Je me demande si ça vaut vraiment le coup d’entrer. Dès que le prof aura compris que je ne peux pas réciter le moindre poème de Yeats, il me dira de sortir de toute façon.
(Milena)

Juin

equilibre.jpg

Avancer doucement, un pas après l’autre... La vie c’est comme ce moment. Faire attention où on met les pieds, garder un équilibre constant entre ce qu’on veut faire et ce qu’on peut faire. Si je pose un pied trop d’un côté ou de l’autre, je bascule. Et ça peut très mal finir. Mais c’est ça aussi la vie, un truc qui part de travers et tout peut mal finir. Je ne me sens pas tellement plus en danger ici que dans le quartier mal famé où j’habite avec mes parents. Au moins, si je tombe ici, cela prendra peut-être moins de cinq minutes pour appeler une ambulance, et elle aura plus de chances d’arriver aussi.
Bon, assez d’adrénaline pour la journée, je vais quand même m’arrêter ici avant qu’un surveillant n’arrive et me force à faire un tour chez le psychologue scolaire.
(Milena)

Juillet

Bavarde.jpg

C’est trop super que tu m’accompagnes Onii-chan. Oh là là, tu te rends compte que maman ne voulait pas me laisser y aller toute seule. Je suis trop jeune qu’elle dit. C’est n’importe quoi, je suis presque au lycée. Et elle n’aime pas le quartier qu’on doit traverser. Alors que toutes mes amies peuvent y aller, elles. C’est trop dingue non. Et j’allais rater une avant-première géniale. Et les principaux acteurs y seront. On pourra même voir Iwao. Tu te rends compte. Je serais devenue dingue si j’avais pas pu y aller. Tu te rends compte qu’on va enfin connaître le dénouement de toute l’histoire. Hasumi pense qu’Iwao va rester avec Urara mais moi je suis certaine qu’il est amoureux de Katsue... Ça va être génial...
(Gabrielle)

Août

incendie.jpg

J’aimerais pouvoir vous dire que ce n’est pas moi. Ce serait mieux, cela me permettrait de mieux dormir. Pourtant je ne peux pas mentir : c’est bien moi qui ai mis le feu au lycée.
Mais je n’avais pas le choix. Le lycée était envahi par des démons. Je les voyais partout, tout le temps, et personne ne me croyait. J’ai vite compris qu’il fallait que je m’en débarrasse, et toute seule parce que personne ne m’aiderait. J’ai essayé de verser de l’eau bénite, mais ça n’a pas marché, alors j’ai fini par utiliser la méthode la plus radicale : mettre le feu. J’aurais voulu qu’il n’y ait personne dans les bâtiments, c’est pour ça que je l’ai fait bien après l’heure de la sortie, mais il y avait encore les filles du club d’ikebana qui préparaient des compositions pour leur exposition du lendemain. Elles sont mortes dans l’incendie... Leur sacrifice était sans doute nécessaire pour nous débarrasser des démons, mais depuis ce soir-là, je n’ai plus jamais dormi...
(Milena)

Intermédiaire 2

prom_group.jpg

Tiens, je retrouve cette vieille photo. Elle date d’il y a quelques années maintenant.
C’était à la traditionnelle fête de fin d’année à mon ancienne école. Avec mes amies de l’époque, on avait décidé de faire une photo toutes ensemble pour garder un souvenir. Il y en avait comme moi qui déménageaient l’année suivante, d’autres à qui leurs bons résultats permettaient d’intégrer des écoles plus cotées... bref, on savait qu’on allait être séparées. C’est pour ça qu’on a fait cette photo.
Je crois que c’est la mère de Sasami qui l’a prise. Elle nous a dit de bien nous regrouper et de nous tenir, pour qu’on voie bien à quel point notre groupe était soudé. En fait, quand je regarde la photo maintenant, j’ai plutôt l’impression de voir un monstre avec des mains partout.
Et pour ce qui est du groupe soudé...
Au début, on se téléphonait une fois par semaine, et on s’envoyait des messages. Mais dès le début, Sasami n’a pas répondu. Ou juste une fois, pour me dire qu’elle était désolée mais qu’avec le travail qu’on lui demandait dans sa nouvelle école, ça lui laissait peu de temps pour répondre aux messages. Moi, j’ai l’impression que depuis un moment déjà, elle estimait qu’on n’était pas assez bien pour elle, la surdouée du groupe. Elle a juste arrêté de faire semblant.
Les autres ne sont pas beaucoup mieux. Après quelques mois, je me suis rendu compte que c’était toujours moi qui appelais. Comme ça commençait à me coûter cher, je me suis dit que j’allais arrêter et les laisser prendre un peu l’initiative. Et du coup, personne ne m’a rappelée. C’était à sens unique.
Je me demande si je ne vais pas me débarrasser de cette photo. Après tout, celles qui sont dessus ne sont pas mes amies. De vraies amies n’auraient pas fait ça.
(Milena)

Septembre

maths.jpg

Et voilà, c’est parti. Nina se souvient au dernier moment qu’on a un contrôle de maths à la fin de la semaine, elle panique et comme elle n’a évidemment pas révisé, elle demande de l’aide, et Natacha vole à son secours. Mais rien n’y fait, Nina ne comprend rien à rien et décourage Natacha au passage. Là, on en est au stade où Natacha est sur le point de s’énerver, de dire à Nina qu’elle abuse de sa patience, et que la prochaine fois, elle pourra toujours courir pour avoir de l’aide.
Vous allez peut-être me demander comment je le sais ? C’est tout simple : parce qu’il s’est passé la même chose le mois dernier, ainsi que le mois précédent. Et ce sera pareil cette fois et sûrement aussi les suivantes. Elles sont incroyables ces deux-là : elles passent leur temps à se disputer, et pourtant, au fond, on dirait qu’elles ne peuvent pas se passer l’une de l’autre !
(Milena)

Octobre

Choix impossible.jpeg

Tu sais Youki, je viens de passer l’une des pires journées de ma vie.
Je voyais bien qu’il y avait de l’eau dans le gaz ces derniers temps. Tu as dû le sentir toi aussi. Mais je pensais qu’ils s’étaient juste disputés au sujet du restaurant comme souvent.
Jamais je n’aurais imaginé ça. Je rentrais de l’école pour réviser le contrôle de maths. Et voilà qu’ils me disent qu’ils vont divorcer. Et que je devrais choisir avec qui je vivrai à l’avenir. C’est dans la loi qu’ils ont dit. Que le juge devrait en tenir compte.
Comment veulent-ils que je fasse un choix pareil ? Moi, je veux qu’ils restent ensemble. C’est tout.
J’ai rien pu leur dire d’autre. Ou bien que j’irai plutôt en pension à l’école. Mais alors c’est toi aussi que je ne verrai presque plus. C’est vraiment trop moche.
(Gabrielle)

Novembre

183.jpg

Ah, quelle journée. Je suis complètement claquée, et je ne suis pas la seule. Je crois bien que Kimiko vient de s’endormir sur mon épaule, mais je n’ai même pas le courage de la pousser. La pauvre, après tout, elle a eu droit à la même journée que moi.
Déjà ce matin, je savais qu’avec sept heures de cours, ça allait être dur, alors avec les filles, on avait décidé de bien profiter de la récréation pour se reposer au maximum. C’était sans compter sur cette bêcheuse de Miyako qui a cru bon de passer toute la récréation à nous parler de son magnifique club de danse qui cherche de nouveaux membres. Ça aurait pu être intéressant si elle n’avait pas profité de son discours pour se vanter et pour présenter le succès du club comme reposant sur ses seules épaules. On se demande bien pourquoi elle cherche de nouveaux membres si c’est le cas...
Bon allez, j’arrête, ça me fatigue rien que d’y penser à nouveau... J’espère juste que ni Kimiko ni moi ne manquerons notre arrêt.
(Milena)

Décembre

lecture.jpg

En tant que présidente du club de lecture du lycée, je dois renouveler régulièrement le stock de livres pour que les membres ne tombent pas toujours sur la même chose. Bien sûr, tout membre peut aussi apporter des livres, mais dans les faits, c’est bien souvent à moi que revient cette tâche. C’est d’ailleurs assez stressant, car il faut que je pense à tout et surtout à tout le monde, tous n’aiment pas les mêmes genres, même si le but du club est aussi de leur faire découvrir des livres qu’ils n’auraient pas approchés spontanément. Heureusement, aujourd’hui, je suis tombée sur tout un stock de livres d’occasion en excellent état. Il y a même un exemplaire de « Roméo et Juliette », depuis le temps que je voulais le lire. Désolée pour les autres membres, mais c’est moi qui profiterai en priorité de celui-là.
(Milena)

2016

Janvier

Nuit tombe.jpg

La nuit va bientôt tomber. Je me demande comment va être le soleil cette fois ? C’est la pleine lune ces jours-ci, alors j’ai encore peur qu’il soit rouge... Rouge comme du sang... Encore une fois... Encore une nuit où je dois veiller, fuir le sommeil pour chasser les démons. Si seulement les nuages pouvaient venir cacher le soleil et me cacher à eux aussi. Ou si je pouvais voir ces ombres sur le soleil dont parlait Makiko dans son journal. Elle semblait penser que la clef était dans ces ombres fugaces. Si elle avait pu m’expliquer avant d’être entraînée par ces démons. Mais il ne m’auront pas moi, j’ai compris comment leur échapper. Pourquoi est-ce si souvent avec la pleine lune ? Un jour en tout cas, je découvrirai d’où ils viennent et comment les chasser. Ce jour-là, je te sortirai de leurs griffes Onee-chan...
(Gabrielle)

Février

199.jpg

« Oh là là, ma pauvre, tu es tout trempée ! Rapproche-toi du poêle.
– Le pull de papa est assez chaud ? Je vais te mettre un manteau en plus, il ne faudrait pas que tu attrapes froid. Tu n’aurais pas dû venir par un temps pareil, il ne faut pas aller jusqu’à attraper la mort pour venir jusqu’ici...
– Merci, les filles... Ne vous en faites pas trop pour moi, ça va aller. En fait, je serais venue ici quoi qu’il arrive, mes parents sont encore en train de se disputer et je ne le supporte plus. Je crois qu’il vont finir par divorcer.
– Oh, c’est affreux ! Mais toi, tu vas te retrouver chez qui, ton père ou ta mère ?
– Je ne sais pas, et je ne suis pas sûre de vouloir les savoir. Tout à l’heure, chacun accusait l’autre de ne pas s’occuper assez de moi... Mais la vérité, c’est que ni l’un ni l’autre n’a jamais été aussi attentionné pour moi que vous l’êtes en ce moment... »
(Milena)

Mars

seule.jpg

Me voilà encore à regarder. Et encore, cela aussi, je le fais mal. Aujourd’hui, c’est la compétition sportive de l’école. Je ne peux pas y participer, ni en tant que sportive défendant sa classe lors de l’événement, ni à la préparation même de cette importante rencontre, à cause de mon problème de santé. Dans les moments comme cela, je hais l’école autant qu’un cancre. Je hais mon corps aussi. Pas de sport, pas jolie, un corps détraqué... J’attends dans un coin de la classe les résultats. Car avec le vent, je risque d’attraper froid en étant dans la foule des parents. J’espère que Miyako pourra gagner sa course. Elle s’est entraînée dur pour cela. Elle a même perdu sa première place pour le bien de la classe. Enfin c’est ce qu’elle dit. Moi je sais que c’est vrai, car nous révisions ensemble. Miyako, je ne peux que penser à toi d’où je suis. Tous mes vœux sont avec toi, si cela peut t’aider à gagner. Je ne pourrai pas voir Satoshi courir non plus. Ah ! Satoshi... Mon cœur bat pour lui, même si c’est irrégulier. Je sais, je n’ai aucune chance. Mais penser à lui soulage ma peine.
(Ysneyd)

Avril

194.jpg

Je ne sais vraiment plus comment me débarrasser des garçons qui me tournent autour. Surtout Jack, c’est le pire. Il est le plus populaire des garçons du lycée, toutes les filles voudraient sortir avec lui, donc à le croire, je devrais considérer comme un privilège qu’il me le demande. Mais je ne veux pas de lui, moi, et peu importe ce que les autres filles pensent : s’il y en a autant qui veulent sortir avec lui, pourquoi ne choisit-il pas l’une d’entre elles ?
Mais cette fois, je crois que j’ai trouvé un moyen radical de le lui faire comprendre. J’ai cueilli une fleur et je l’ai offerte à Amelia, comme ça il va enfin voir que je suis lesbienne et que ni lui, ni les autres garçons ne m’intéressent. À voir sa tête, il a compris. Et ça ne lui a pas plu, mais tant pis pour lui. Amelia était surprise, elle n’a rien dit ; je ne sais même pas si elle aime les filles elle aussi. Et même si c’est le cas, elle a peut-être cru que c’était une mise en scène pour éloigner Jack de moi... Je vais devoir lui en parler.
(Milena)

Intermédiaire 1

202.jpg

Et hop, encore un de prêt ! Vous allez voir les filles, ça va être génial.
On a bien fait d’insister. On ne pouvait pas faire l’impasse sur la fête du lycée et ne pas avoir un stand pour notre club de cuisine. On n’est plus que sept et il faut absolument nous mettre en avant si on veut recruter d’autres membres, sinon vous savez ce qui va arriver : la direction va finir par décider de supprimer le club.
Le problème, c’est qu’on a un mal fou à se faire remarquer en temps normal. On ne fait pas les malignes sur le stade comme les clubs de sport, on ne décore pas le lycée comme les clubs de calligraphie ou d’ikebana, on ne participe pas aux concours de maths ou aux défis-lecture... Pour la plupart des élèves, ont doit être une bande de femmes aux foyer désespérées qui passent leur temps dans la salle de cuisine.
On va leur montrer qu’on est autre chose que ça. Que la cuisine, c’est notre passion, et qu’on a raison de faire ça car on est capables de préparer tout un tas de plats savoureux. Et quoi de mieux pour le démontrer, que de proposer un assortiment de nos meilleures recettes, qu’ils pourront goûter pendant la fête du lycée ?
Enfin... du moins si Kaneko ne casse pas tous les œufs sur sa tête...
(Milena)

Mai

sai.png

Une photo de moi et de Sai. Les cerisiers sont en fleur et mon cœur lui appartient. Je l’aime depuis des années et j’ai enfin osé lui demander. Ma taille me faisait peur. Il est vrai que de mes 2 mètres, le monde paraît petit. Mais je me suis confessée. C’est beau la réciprocité, sauf quand aucun ne fait le premier pas. Dire que nous avons perdu quatre longues années. Nous avons, après avoir séché nos larmes de joie, parlé de nous. Ah que j’aime Sai, encore plus, même si j’ai découvert qu’il avait un grand secret, très difficile à avouer. Mais l’Amour transcende tous les secrets et toutes les différences. Que m’importe qu’il soit une fille. Je l’aime et il n’y a que cela qui compte. Enfin, ce n’est pas vrai, il compte aussi beaucoup pour moi. Cette photo a été prise à l’occasion de nos deux mois ensemble. L’avenir nous semble si loin, mais ensemble nous surmonterons cela, petite dragonne.
Ta sœur préférée (et unique), Miko Apapa
(Ysneyd)

Juin

203.jpg

« Tous ces nuages dans le soleil couchant... C’est beau, mais c’est signe que le temps va être à l’orage...
– Il n’y a pas que dans le ciel que l’orage gronde... Tu as vu comme Elena et Maggie s’évitent ? Dire qu’il y a deux semaines, elles étaient les meilleures amies du monde, et que maintenant elles font comme si elles ne se connaissaient pas... Qu’est-ce qui a bien pu leur arriver ?
– J’ai entendu des rumeurs, mais je ne sais pas si c’est vrai... Il paraît que Maggie a été punie pour un truc louche, et qu’Elena l’évite de peur qu’on croie qu’elle était sa complice... Mais selon Jenny, c’est parce qu’elles ont découvert en même temps qu’elles avaient toutes les deux des vues sur Matt...
– Quoi que ce soit, il faudrait faire quelque chose. Leur amitié était un modèle pour nous, on ne peut pas les laisser tout balayer comme ça... »
(Milena)

Juillet

robe.jpg

Ce petit vent agréable me fait me sentir moins moite dans ma robe. Il fait beau, le soleil brille, le paysage est superbe et l’école est loin. Les garçons du coin sont aussi immatures qu’à l’école, mais eux je n’aurai à les supporter que trois semaines.
J’aime ma grand-mère et l’endroit où elle vit. C’est retiré de la civilisation, on ne reçoit quasi pas le réseau, les gens sont rustres et authentiques. Ce n’est pas parce que je suis une jolie fille que les gens m’arrêtent, mais parce que je suis sa petite-fille.
Ici on aime prendre le temps de faire. Moi j’ai décidé de penser le matin, de farniente l’après-midi et de profiter du coin le soir. Si cela ce n’est pas des vacances, j’attends qu’on me propose mieux.
Grand-mère me dit que je devrais mieux m’habiller le soir. Pas pour les risques d’agression, ici tout le monde connaît tout le monde. Mais car dans les montagnes, l’air est plus frais quand le soleil se couche.
(Ysneyd)

Août

123.jpg

J’en ai assez... Pourquoi ? Pourquoi les gens sont-ils si méchants avec moi ?
Quand j’ai été invitée à l’anniversaire de Gaëtan, j’ai cru que mon rêve se réalisait. J’allais enfin voir le garçon que j’aimais chez lui. Bon, il y avait aussi Sandrine, la fille qui me déteste, mais elle est invitée à presque tous les anniversaires, et je me disais qu’avec tout le monde qu’il y aurait, il me suffirait de l’éviter... L’important, c’était de parler à Gaëtan et de lui offrir le cadeau que j’avais préparé pour lui.
C’était un recueil de poèmes que j’avais écrits moi-même pour lui raconter mon amour. Il l’a ouvert, il a commencé à le lire, et j’ai cru que mon cœur allait s’arrêter de battre.
Et j’aurais préféré que ce soit le cas, quand il s’est mis à rire. Quand il a dit qu’il n’avait jamais rien lu d’aussi ridicule. Quand Sandrine est arrivée derrière son épaule et a commencé à lire des passages à voix haute, alors que j’aurais voulu que ça reste entre lui et moi. Et quand tout le monde s’est mis à rire aussi et à se moquer de mes poèmes. J’ai envie de mourir.
(Milena)

Intermédiaire 2

205.jpg

En les voyant comme ça, on pourrait croire que j’ai eu tort de persuader Nami et Asako d’aller voir ce film français, « Ne parle pas de la pluie, c’est un secret ». En fait, tout se passe exactement comme je l’avais prévu.
Asako avait prévu qu’elle s’ennuierait, alors elle avait emporté ses partitions en se disant qu’elle pourrait au moins réviser son solfège si elle décrochait complètement du film. Mais c’était tellement ennuyeux que même en détournant son attention de l’écran pour se plonger dans ses partitions, elle s’est finalement endormie. Et Nami s’est endormie aussi en tombant sur son épaule.
Comme elles sont mignonnes, toutes les deux. C’est dommage que je doive m’éloigner discrètement pour qu’elles soient seules ensemble quand elles se réveilleront. J’espère que cette fois, elles oseront s’avouer leurs sentiments. Koyomi dit que je raconte n’importe quoi et que je prends mes fantasmes pour la réalité, mais je suis sûre qu’elles sont amoureuses l’une de l’autre, et ce serait dommage de les laisser passer à côté de l’amour de leur vie sans rien faire.
(Milena)

Septembre

Ménagère.jpg

Tu sais maman, je me suis bien rendu compte que tu es plutôt overbookée en ce moment, avec ton boulot et les formations que tu dois suivre en plus pour ta promotion. Alors comme j’ai un peu plus de temps libre que toi, je me suis dit que j’allais au moins t’aider avec le ménage et la cuisine. Là j’ai rangé le salon, et les poussières aussi sont faites. Et demain je repasserai un peu de linge, je crois. Maintenant je pensais faire une salade pour ce soir. Je me suis rappelé que tu n’aimes pas le maïs, je me demande bien pourquoi d’ailleurs, alors j’en ai pas mis.
Hein ? Ben oui je vais bien. Pourquoi tu demandes ça ? Quoi ? Le carnet de notes ? Heu, on va l’avoir vendredi je crois...
(Gabrielle)

Octobre

blessee.png

L’agent relut la déposition à haute voix.
« ‘Sakura Kusenai, 15 ans. Je suis arrivée en ville il y a deux mois. Au début, j’ai eu du mal à m’intégrer. J’ai rencontré un groupe de filles qui a fini par m’accepter. Ce fut le début de mon calvaire. Sans le remarquer, je suis devenue leur Ijime. Cela commença par des bizutages plus ennuyants que dangereux. Elles s’appellent Chiaki, Eri, Matsuko et Sanako. Je ne connais pas leurs noms de famille, mais elles sont dans la même classe que moi à l’école. Les bizutages sont passés, remplacés par les coups. Tout d’abord, elles ont fait attention de ne pas me marquer. Les claques derrière la tête, l’élastique de l’attache du soutien-gorge, les punaises sur la chaise et la dégradation de mes affaires. J’ai porté plainte auprès de ma professeure principale, du directeur, mais les choses n’ont pas changé. Dernièrement, je ne me suis plus laissée faire. Je leur ai même rendu la pareille. Comme par hasard, même si personne ne m’a vue faire, j’ai été exclue pour dégradation du matériel scolaire d’autrui. Alors que personne n’a rien dit quand le mien l’était. Le lendemain soir, aujourd’hui donc, j’allais faire les courses pour le dîner quand elles me sont tombées dessus. Elles m’ont passée à tabac et volé mon argent. Je viens donc porter plainte contre ces personnes pour vol avec agression.’ Si c’est bien le cas, veuillez signer ici. »
L’étudiante signa. Quelques minutes plus tard, l’officier qui avait pris la déposition reçut un appel.
« Moshi Moshi. Elle-même, commissaire. Bien sûr la plainte concernant votre fille a fini avec les autres. Je compte sur vous pour dire à Eri-sama qu’elle devrait moins se faire remarquer... »
(Ysneyd)

Novembre

201.jpg

Allez, remue-toi un peu, espèce de gros patapouf ! Quand mes parents ont pris la décision de transformer leur bar en neko café, c’était pour montrer aux gens des chats mignons et joueurs, pas des espèces de grosses larves poilues qui s’endorment au milieu du couloir ! Arrête de faire semblant de te lécher la patte, tape plutôt dans ce plumeau, allez !
Oh là là, tu as vraiment décidé de me mettre la honte ou quoi ? Parce qu’évidemment, c’est pile le jour où Fukiko et ses amies viennent voir le café que tu décides de faire la tête et de ne plus bouger. Tout le monde dans le lycée attend de connaître leur avis, et si elles te voient comme ça, elles vont se moquer pendant des jours et dire aux autres de ne pas venir. Il n’y aura personne dans notre café par ta faute.
(Milena)

Décembre

cosplay.jpg

2C – description du projet scolaire pour le festival à venir.
Afin que le plus grand nombre de participants soient contents, nous avons décidé que plutôt que de faire un café déguisé, ou bien un spectacle, nous organiserons notre show « Cosplay Undergraduate ». Comme son nom le décrit, nous inviterons les étudiants (quelle que soit l’école) à venir défiler, sur une scène, en tenue de leur personnage préféré. Bien entendu, toute la classe sera costumée pour cela. Pourquoi le cosplay ? Car c’est dans l’air du temps, c’est fun, créatif et surtout fédératif.
Note perso : ça va déchirer sa race, vu le niveau des cosplayeurs de la région. Possibilité d’un droit d’entrée pour rentabiliser le coût du stand et de la publicité (qui rentre dans le budget alloué à notre classe). Mais prévoir un premier prix alors.
Sakura Ryutama.
PS : Pour la publicité, faites confiance pour que cela ne coûte pas un sou à l’école. Je suis membre de la plus grosse association de cosplay de la région. En cas d’acceptation d’un événement majeur, nous pourrons compter sur eux pour la communication et le conseil.
(Ysneyd)


Webset  by © KissDesign Website

Valid XHTML 1.0 Transitional